Texte Alternatif

Depuis mars 2021, le point de vente Hyper-U a décidé de mettre en place le service de consigne opéré par Berny pour proposer à ses clients une alternative aux plastiques à usage unique sur une partie de leurs produits. Les clients choisissent leurs produits dans des contenants en inox, payent la consigne à la caisse et se font rembourser en magasin après avoir retourné leurs contenants.

Texte Alternatif

«Nous avons conduit ce premier test afin de confirmer l'intérêt des consommateurs pour les contenants réemployables, d’appréhender la compréhension du parcours client et les freins potentiels à la consigne», explique Claire Nijdam, cofondatrice de Berny. Un test concluant pour l’Hyper U qui souhaite proposer ce service à long terme et devient le premier client de la startup. En deux mois, 940 barquettes consignées ont été vendues, soit six fois plus que ce qui avait été prévu au départ, avec un taux de retour des contenants en progression qui atteint les 65% à la fin du test. Un résultat qui pourra dépasser les 80% lorsque le concept sera expliqué par un animateur, selon Berny. A l’issue de ces deux mois de test, 16 kg de plastique ont été évités par l’utilisation des contenants consignés Berny. A terme, les contenants consignés Berny vont être déployés dans une dizaine de magasins de la région nantaise, en parallèle du pilote parisien sur deux points de vente.

Texte Alternatif«Le contenant en inox est résistant, apte au contact alimentaire, recyclable en fin de vie et traçable grâce au QRCode gravé dans l’inox», souligne Olivier de Kerimel, cofondateur. L’ambition de Berny est de permettre aux acteurs de l’agroalimentaire d’évoluer vers le réemploi en opérant pour eux la consigne “as a service”. Dans ce cadre, la startup conçoit des emballages réemployables et effectue pour ses clients, le service de consigne, de collecte et de lavage qui permet le réemploi des contenants.

ImplantĂ©e Ă  Nantes, la sociĂ©tĂ© Berny fait Ă©galement partie de FuturaGrow, l’accĂ©lĂ©rateur de la foodtech, ce qui permet une collaboration rapprochĂ©e avec des industriels, tels que Brioches Fonteneau, Sodebo, Petitgas et Groupe Routhiau. Objectif : avancer de façon empirique avec les Ă©quipes R&D sur un prototype qui passerait sur ligne industrielle.

Reproduction interdite sauf accord Ă©crit d'Emballage Digest ou mention du support