Texte Alternatif

En France, le groupe dispose de deux filiales et emploie 180 personnes. Créé en 2004, le site de Ruitz dans les Hauts de France se décrit comme une «vitrine de l’Industrie du Futur». Il compte désormais 130 salariés et produit des variateurs de fréquence et des motoréducteurs. Ce site intègre également une plateforme logistique pour livrer ces appareils sur toute la côte atlantique de l'Europe et au Maghreb.

C’est pour son Poste Emballage des Petits Colis que Lenze a identifié un besoin d’amélioration de l’ergonomie. En effet, le poste comportait beaucoup de déplacements et un port de charge répété de colis, avec des mouvements pouvant entraîner des TMS (troubles musculosquelettiques). Au total, il s’agissait d’environ 100 colis par opérateur par jour. Afin d’améliorer l’ergonomie en même temps que la productivité de ce poste, l’entreprise a décidé d’intégrer un robot mobile autonome (AMR) pour prendre en charge le transport de produits finis entre le poste d’emballage et la station de stockage avant expédition. Le robot devait pouvoir parcourir en toute autonomie près de 5 km par jour, soit 100 km par mois environ. Le choix s’est porté sur un AMR MiR200, équipé d’un convoyeur motorisé.

Pour ce projet, Lenze a travaillé avec l’intégrateur CJL Pack et le distributeur HMI-MBS. La mise en place de la solution a duré un an, du début de la rédaction du cahier de charge à la mise en route de l’installation.
Contrairement aux AGV classiques, le robot mobile ne se contente pas de suivre un parcours prédéfini à l’avance. Il s’adapte en temps réel à l’environnement immédiat. Avec des capteurs et sa caméra 3D intégrés, le MiR200, est capable d’identifier son environnement et d’emprunter le chemin le plus efficace vers sa destination, et cela, en contournant soigneusement les obstacles et les personnes présents sur le site. Le robot n’a besoin que d’un point de départ et d’un point d’arrivée, et calcule un nouvel itinéraire en fonction de la configuration immédiate de l’usine.

Le MiR200 est équipé d’un convoyeur motorisé, synchronisé avec un système automatisé constitué de plusieurs stations motorisées de dépose et de prise. «Nous avons pu constater une amélioration de la productivité sur les postes concernés de l’ordre de 10 à 15%. Ceci dû au fait que le robot évite beaucoup de déplacements inutiles aux opérateurs et limite également les ports de charge de l’ordre de 2000 kg par jour», souligne Olivier Regnier, Manager Logistic chez Lenze. Le robot a d’ailleurs très bien été accepté par les employés. Lenze réfléchit à d’autres applications du robot, notamment pour étendre le rayon d’action de l’installation actuelle.

Reproduction interdite sauf accord Ă©crit d'Emballage Digest ou mention du support