Texte Alternatif

«Sur le terrain, on remarque une grande disparité dans l’impact de la crise sanitaire sur le CA, certaines entreprises ayant perdu 25% de leur CA, quand d’autres ont réussi à se maintenir, profitant de la remontée des cours sur la fin 2020», a commenté Emmanuel Burnand, directeur général de la FEDEREC.

Même constat du côté des tonnages collectés également en baisse sur la quasi-totalité des filières, de -6,8% hors BTP : -9% pour le métal, -6,4% pour les papiers-cartons (-20% pour les papiers et -0,5% pour les cartons), -8% pour le bois (hors palettes conditionnées) ou encore -4% pour les plastiques. Seul le verre tire son épingle du jeu et voit ses tonnages augmenter de 3,5% par rapport à 2019.

Si la baisse des investissements des entreprises a également chuté de 15% en 2020 à 531 Mrds d’euros, FEDEREC annonce une nette reprise en 2021 et 2022, en particulier dans les grands groupes, compte tenu des soutiens et appels à projet issus du Plan de Relance. Interrogées par la Fédération, les sociétés* se déclarent d'ailleurs plutôt confiantes et pleines d'allant pour 2021 alors même que, questionnés en 2020, trois chefs d’entreprise sur quatre indiquaient anticiper une mauvaise année.

Texte Alternatif

Autre signe positif : le secteur a su préserver ses outils et ses emplois, avec un taux de progression de ses effectifs de 0,7%, pour un total de 31 000 salariés. «Nous avons connu en 2020 un fléchissement mais pas un repli et tous les indicateurs sont au vert pour 2021, qui sera l’année du rebond. Mais dans les mois à venir, notre industrie devra faire face à de nombreux enjeux susceptibles d’impacter fortement les filières de recyclage (extensions et nouvelles REP, révision du règlement des transferts transfrontaliers de déchets, recyclabilité, incorporation des matières premières issues du recyclage, sortie du statut de déchet, ...). Autant de sujets qui rendent frileux nos adhérents sur de nouveaux investissements. La situation réclame une grande réactivité des acteurs de la filière», a déclaré François Excoffier, Président de FEDEREC.

*44% de répondants sur les 2400 établissements recensés au 31/12/2020.

Reproduction interdite sauf accord écrit d'Emballage Digest ou mention du support