31 mai 17

Le recyclage et l’emballage : une priorité pour tous les acteurs de la chaîne - Par Olivier Vilcot, Vice-Président du Syndicat des Régénérateurs de matières Plastiques-SRP, Directeur de la Division Plastiques de Suez RV France

Texte AlternatifTexte AlternatifDepuis quelques années, le secteur du recyclage des matières plastiques est en pleine crise : insuffisance de gisements du fait de retard dans le développement de la collecte des déchets, prix de ces déchets tirés vers le haut par des exportations asiatiques qui représentent 50% des volumes européens, pression à la baisse sur les prix des recyclés à cause de la chute des cours des matières vierges, complexification des gisements avec l’extension des consignes de tri sur les emballages, manque de circularité dans l’éco-conception et aussi insuffisance de débouchés pour les matières premières de recyclage (MPR) obligeant à mettre certaines usines en chômage technique.

30 avril 17

L’emballage, cet indispensable partenaire de l’offre de soin - Par le docteur Pascale Gauthier, pharmacien, PhD, chargée d'enseignement, Laboratoire de Biopharmacie, Faculté de Pharmacie Université Clermont Auvergne

Texte AlternatifTexte AlternatifDans la perception collective, l’emballage est trop souvent « mal aimé », reconnu comme un facteur de pollution, un gadget inutile et, dans le secteur si particulier des médicaments, un élément aggravant les coûts et contribuant par là-même, à creuser le fameux déficit de la sécurité sociale.

31 mars 17

Un pack de sept messages (1)… Par Marc Gaudillere, Directeur Adjoint Packaging Sanofi Pasteur - ESEPAC/7éme promotion

Texte AlternatifTexte AlternatifA l’occasion du 25éme anniversaire de l’ESEPAC (Ecole Supérieure Européenne de PACkaging), Marc Gaudillere, Directeur Adjoint Packaging Sanofi Pasteur - 7éme promotion ESEPAC - est intervenu dans le cadre d’une table ronde. Ses propos au cours du débat ont été suffisamment remarqués pour que nous lui demandions de prendre ce mois-ci La Parole…

28 février 17

Whiskas, Air Wick, une bière Russe soulignent le rôle décisif mais sous-estimé du packaging - Par Aude Guillaume, Directrice Innovation France-Nielsen

Texte AlternatifTexte AlternatifLes équipes marketing ont tout intérêt à optimiser le design de leurs emballages afin de bénéficier des 60% de décisions d'achat des consommateurs qui sont prises en rayon. Le design des packagings, parfois considéré comme la 5ème roue du carrosse du marketing, s'avère être l'une des premières explications des plus beaux lancements de ces deux dernières années.

31 janvier 17

Les emballages connectés intelligents : comment vont-ils bouleverser l’environnement concurrentiel - Par Damien Lyant, Vice-Président PTC France

Texte AlternatifTexte AlternatifAujourd’hui, les technologies de l’information révolutionnent les produits et les services. Ils sont devenus des systèmes complexes combinant d’innombrables matériels, capteurs, stockages de données, microprocesseurs, logiciels et éléments de connectivité.

30 novembre 16

Optimiser votre poste Emballages : efficacité assurée ! - Par Bernard Blanchet, expert emballages chez Euklead

Texte AlternatifTexte AlternatifJe n'ai pas le temps ! Difficile de passer une journée sans entendre prononcer ces quelques mots. Les sollicitations étant sans cesse plus nombreuses, il devient effectivement de plus en plus difficile pour quiconque de savoir où investir son temps disponible.

30 octobre 16

L’Emballage alimentaire : l’innovation du futur - Par Stanislas Werner, directeur Commercialisation EMEA - McCormick Europe, Afrique et Moyen-Orient.

Texte AlternatifTexte AlternatifDans l’alimentaire en 2010, seuls 15% des innovations consistaient en un changement d’emballage. Aujourd’hui, ce chiffre a doublé. C’est bien plus que les améliorations de formule ou l’introduction de nouvelles variétés. Pourquoi le packaging se retrouve-t-il au cœur de l’innovation ?

30 septembre 16

L’Aromathérapie éco-responsable, du produit jusqu’au packaging - Par Florence Pacchioni-Borgniet, directrice des Opérations chez Puressentiel

Texte AlternatifTexte AlternatifEn créant en 2005 le laboratoire Puressentiel, nous avons voulu développer des formules prêtes à l’emploi rendant ainsi l’aromathérapie accessible à tous. Dès sa création, Puressentiel a adopté une démarche éco-responsable et éco-solidaire pour maîtriser l’ensemble du cycle de vie de ses produits et réduire son impact sur l’environnement.

30 août 16

"L’emballage en phase avec les nouveaux imaginaires des consommateurs", par Nathalie Damery, présidente de l'ObSoCo.

Texte AlternatifTexte AlternatifAu-delà de la notion de support (qui pour l’essentiel repose sur des valeurs de fiabilité, de sécurité et d’ergonomie), la fonction de l'emballage devient à part entière un service en participant de façon intrinsèque aux signaux qu’envoient les marques, en s'inscrivant dans le registre de la connivence, des émotions et des valeurs partagées… On est bien loin d’une conception strictement fonctionnelle de l’emballage.

30 juin 16

L’emballage plastique et souple : une industrie dynamique et innovante - Par Françoise Andres, Présidente d’ELIPSO (1), les entreprises de l’emballage plastique et souple

Texte AlternatifTexte AlternatifL’emballage est devenu, au fil des ans, l’élément le plus visible de notre mode de consommation et se trouve au cœur des enjeux et des évolutions de notre société dans un contexte général et sociétal, qui n’a jamais été aussi mouvant et contraignant.

31 mai 16

Parole à Géraldine Fiacre, directrice Marketing Europe de l’Ouest - Barilla. La Boîte Bleue Barilla (1) ou comment le packaging écrit l’histoire de la marque et de l’entreprise

Texte AlternatifTexte AlternatifC’est dans les années 50 que les frères Pietro et Gianni Barilla, troisième génération de la famille alors aux commandes de la société, lancent le packaging en carton, élément aujourd’hui encore iconique de la marque. A l’origine de cette innovation, la curiosité intellectuelle de Pietro Barilla, parti aux Etats-Unis pour découvrir les techniques les plus innovantes de l’époque en termes de packaging, marketing et grande distribution et la capacité technique à mettre en œuvre cette innovation.

30 avril 16

Parole à David Pliquet, dirigeant de la société - E-Mage-IN 3D. Le QR Code est mort. Vive le numérique, partout et tout le temps !

Texte AlternatifTexte AlternatifEn Amérique, le numérique commence réellement à être partout et ce n’est que le début.
En Europe, nous semblons plus frileux… estimant que les informations personnelles ne sont pas forcément à partager avec tous, et encore moins qu’elles puissent générer un réel marché et peser plusieurs centaines de milliards de dollars…

29 février 16

La parole à Matthieu Ribeyron, marketing manager - Bavaria France :Le packaging : un facteur de valorisation de la marque et un bon recruteur

Texte AlternatifTexte AlternatifLes objectifs des marques diffèrent selon le type de produit, la cible de consommateurs à laquelle elles s’adressent, leur ancienneté et leur environnement concurrentiel. Au cours de leur vie, les marques font face à de nombreuses problématiques à résoudre pour se développer, grandir et augmenter leur capacité d’adaptation avec une réactivité toujours plus forte.

31 janvier 16

La parole à Philippe Mothe, président de Bcmw Conseil (1) : Les magasins alimentaires de proximité : un circuit d'avenir à fort potentiel

Texte AlternatifTexte AlternatifLes épiceries d'antan ont bel et bien disparu et pourtant nous assistons à leur renouveau. Ces épiceries - que l’on appelle aujourd’hui magasin de proximité - offrent des potentiels de croissance particulièrement élevés… mais à condition que chaque magasin s'adapte à sa clientèle, tant au niveau de ses offres que de ses services. Certains grands distributeurs l'ont compris en multipliant les points de vente et en les différenciant.

30 janvier 16

La parole à Jean-Baptiste Philippon, directeur du Syndicat Mixte du Technopole Alimentec-SMTA : Agroalimentaire : le développement durable passe par la maîtrise du couple emballage/ produit

Texte AlternatifTexte AlternatifEn lien avec la récente COP21 où les enjeux planétaires et la solidarité entre tous ressortent comme essentiels, nos Industries et notre Recherche se doivent d’œuvrer collectivement au développement durable. Cet enjeu composite et transversal touche tant à l’emballage qu’au produit et au couple qu’il constitue. C’est la maîtrise de ce couple, de l’éco-conception et de l’éco-sourcing jusqu’à la recyclabilité et/ou la biodégradabilité en bout de chaîne, qui lutte contre le gaspillage alimentaire et s’inscrit dans une dynamique de développement durable.

1 novembre 15

La parole à Eric Lafarge, vice-président Système d’Information - Albéa : Smart Albéa !

Texte AlternatifTexte AlternatifDans un environnement économique international chahuté, sur un marché dynamique où les lancements de nouveaux produits se succèdent à un rythme soutenu, Albéa veut combiner robustesse et agilité pour accompagner ses clients dans toutes leurs ambitions. Pour cela, nous développons l’intelligence collective de nos réseaux à travers le monde, la digitalisation de nos sites industriels et la connectivité de nos équipes.

31 octobre 15

La parole à Jean-Claude Reverdel, directeur général Sew-Usocome - France : N’ayez pas peur de l’usine du futur

Texte AlternatifTexte AlternatifNe craignez pas d’être «smart» ou même «4.0». L’usine du futur n’est ni un coup marketing clinquant, ni une bulle technologique réservée aux initiés : c’est une évolution majeure, pour certains même une révolution, de nos modèles économiques et de nos modes de production. Un changement bien réel.

30 septembre 15

La parole Jean-Hugues Ripoteau, président Fanuc France et vice-président Fanuc Europe corporation. Industrie du futur : les entreprises ne seront en mesure d’oser que si on leur en donne les moyens

Texte AlternatifTexte AlternatifL’événement Smart Industries, qui s’est tenu à la Porte de Versailles à la mi-septembre, est une formidable vitrine de toutes les solutions mises à la disposition des industriels pour créer une usine entièrement connectée. Cette usine 4.0 devrait permettre aux entreprises françaises d’être plus compétitives et d’apporter plus de valeur ajoutée à leurs produits. Mais encore faut-il qu’elles soient en mesure d’investir dans une refonte complète de leur outil productif.

31 août 15

La parole à Laurent Bourgoin, vice-president sales Europe & Africa, Middle East - Dispensing System, Westrock : BIG is beautiful

Texte AlternatifTexte AlternatifNotre séduisant marché de la Beauté & Hygiène maintient son cap de croissance en valeur à différentes vitesses suivant les catégories de marchés et en fonction bien évidement des régions telles qu’en Europe, en Amérique du Nord, en Amérique Latine, en Asie-Pacifique, en Afrique et au Moyen-Orient.

30 juin 15

La parole à Cassandre Bordier, Chef de Produit Farines chez Francine : Praticité, étanchéité, … : Francine a optimisé son sachet de farine (1)

Texte AlternatifTexte AlternatifSi le retour du “Fait maison” rencontre les suffrages des consommateurs, la première problématique qu’ils rencontrent avec les paquets de farine, ce sont les fuites (2). Depuis toujours, que ce soit dans le placard de la cuisine ou lors de son utilisation, les consommateurs se salissent avec les paquets de farine disponibles sur le marché.

31 mai 15

La Parole à Sophie Gallois, Directrice Marketing Ricard SA Marseille : C’est impossible ? Tout est réalisable avec la foi et la persévérance (1)

Texte AlternatifTexte Alternatif«C’est impossible». Voilà ce que me dit le directeur de production écossais devant notre proposition de bouteille pour Chivas 18 ans d’âge. C’était une maquette magnifique, très haut de gamme. J’avais travaillé sur ce projet, avec une excellente agence de design, depuis des mois. Notre service industriel, en revanche, n’aimait pas du tout. La bouteille de verre à fond lourd ? Impossible sur les lignes d’embouteillage. Le relief sur l’étiquette ? Impossible à produire. L’image du petit lion calé en face avant ? Inachevable. Je crois que j’ai été très déprimée pendant 15 jours, jusqu’à ce que je trouve une bouteille d’un concurrent japonais qui avait, elle aussi, un fond de verre épais de plusieurs centimètres. Cela m’a permis de piquer la fierté des équipes de production.

30 avril 15

La parole au Conseil National de l’Emballage-CNE, représenté par son président Michel Fontaine. Trop c’est trop

Texte AlternatifTexte Alternatif Face à la multiplication des émissions et des communications «à charge» contre les emballages, le Conseil National de l’Emballage - CNE a exprimé Autorité morale qui réunit les différents acteurs de la chaîne de valeur de l’emballage dans ses instances et/ou dans les groupes de travail (2), le Conseil National de l’Emballage tient également à rappeler que l’emballage est l’un des rares «produits» dont les impacts environnementaux sont inférieurs à ceux qu’il évite en limitant les pertes et les risques.

31 mars 15

La collecte du papier/carton des emballages ménagers trié par le consommateur: une solution plus économique que la collecte en mélange.*

Texte AlternatifLa parole à : Patrick de Noray, directeur recyclage&produits (à gaucheTexte Alternatif) et Guillaume Levasseur, chargé de mission recyclage&produits - Copacel (à droiteTexte Alternatif) Alors que les parlementaires débattent, dans le cadre de la Loi sur la Transition Energétique pour la croissance verte, de diverses dispositions relatives à l’économie circulaire, plusieurs parties prenantes ont attiré l’attention des pouvoirs publics sur la nécessité d’améliorer l’organisation de la boucle matière dans laquelle s’inscrivent les déchets d’emballages ménagers. Cette amélioration passe par la conjonction d’un ensemble de mesures concernant, par exemple, l’encouragement de l’éco-conception ou encore la rationalisation des circuits de collecte et de tri.

28 février 15

La parole à Vincent Ferry, fondateur de SOULpackaging, société de conseil en Innovation Packaging (1) : PACKAGING is as YOU ARE ! (les emballages vous ressemblent)

Texte AlternatifTexte AlternatifEn période de crise prolongée, les entreprises ont un besoin crucial d’INNOVER pour survivre. Ecartelées entre les charges, les normes, une concurrence de plus en plus aguerrie, au sein d’un système qui accélère continuellement en tirant les prix vers le bas, quelles autres issues auraient-elles ?

PACKAGING is as YOU ARE ! by Vincent Ferry, fondateur de SOULpackaging, société de conseil en Innovation Packaging.

Texte AlternatfTexte AlternatifTexte AlternatifIn times of prolonged crisis, companies have a crucial need to innovate in order to survive. But, as it seems risky, they tend to fall back on incremental but safer activities: optimization, range extension, “me-too” or “me-better” products…

30 janvier 15

La parole à Gilles Gomila, chef de produits drives, motion &robotics marketing - Omron Electronics SAS. L’usine du futur pour l’emballage et le conditionnement, science-fiction ou anticipation ?

Texte AlternatifTexte AlternatifNous voyons souvent dans les œuvres de science-fiction un futur prometteur ou un avenir cauchemardesque. Dans nos désirs de modernisation, où doivent se concentrer nos efforts, où se situent les pièges ?
Deux préambules sont à poser :
l Il n’y a de constant que le changement, une technologie prend la place d’une autre et ouvre de nouveaux développements. Pas de réussite sans volonté d’être ouverts à l’innovation. Trop figée, trop complexe, l’usine du futur s’asphyxiera.
l Le doux chemin vers le futur : une route droite … raide et cabossée ! L’entreprise doit rester résiliente, en mesure d’absorber les aléas économiques. Le cahier des charges d’Industrie 4.0 nous montre la voie, n’oublions pas ce que les crises passées et le «Lean Manufacturing» nous ont appris.

30 novembre 14

Laurent Tonnelier, président de mobiLead : La fin annoncée des campagnes de QR Codes ? au profit de liens permanents

Texte AlternatifTexte AlternatifHier, en complément des informations imprimées sur les emballages, le consommateur devenu Internaute, pouvait trouver du contenu complémentaire sur le site Internet de la marque, celui de ses distributeurs, celui d’une communauté, ou d’un spécialiste. Cependant, il ne pouvait pas s’informer en situation de mobilité au moment de son choix.

30 octobre 14

La parole à Cédric Rousselet, Responsable marketing France - Ecover : Rattrapé par la patrouille ?

Texte AlternatifTexte AlternatifIl commence à devenir difficile d’échapper chaque jour dans les médias aux alertes climatiques. Pluies diluviennes sur l’Hérault, alerte aux particules fines, aux cyclones, aux tsunamis, bref à tous ces phénomènes qui se faisaient plus discrets il y a encore quelques années.

30 septembre 14

La parole à ...Valérie Siegler, Directrice marketing France et UK/Groupe Spadel : De l’audace comme en a eu le Petit Poucet

Texte AlternatifTexte AlternatifTout le monde connaît l’histoire du Petit Poucet. Mais si, rappelez-vous. Avec son caractère bien trempé, et gardant la tête froide alors qu’il s’apprêtait à se faire manger, il a échappé à l’ogre en échangeant son chapeau avec celui des filles du monstre. Avec du recul, cette histoire ne pourrait-elle pas faire partie de la mythologie du packaging ? Transposée à notre réalité contemporaine et au zoom porté en ce moment sur les PME françaises, plusieurs parallèles intéressants pourraient certainement être tirés.

31 août 14

Sécurité cosmétique : avec de moins en moins de conservateurs, les produits vont exiger un conditionnement aseptique (1) par Adrien Agoulon, directeur AGRO-HALL - Centre de Ressources Technologiques et gérant de Cosmetolab (*).

Texte AlternatifTexte AlternatifLa pression sur l’usage de conservateurs dans les produits cosmétiques se fait croissante. La surveillance accrue des instances réglementaires, à l’échelon européen et national, génère une situation en pleine évolution depuis la mise en application du Règlement (CE) 1223/2009, le 11 juillet 2013. Le bannissement des parabènes à longue chaîne sous certaines conditions, les restrictions d’usage du MIT (Methylisothiazolinone) demandés par Cosmetic Europe fin 2013 ainsi que les soupçons de l’ANSM (Agence Nationale de Sécurité du Médicament et des produits de santé) sur le phénoxyéthanol mettent à mal le modèle de conservation chimique traditionnel des produits cosmétiques. Dans ces conditions quelles issues pour satisfaire à ces nouvelles exigences ?