cosmoprof
 
 
 
 

30 avril 20

Accompagner l’emballage à sortir de la crise et faire reconnaître son rôle stratégique - Par Olivier Dario, Délégué général du Symop

Texte AlternatifTexte AlternatifLe Symop représente les entreprises du secteur de l’emballage et couvre également, à travers ses 270 adhérents, l’ensemble des moyens de production (machines-outils, robots, mesure & vision, soudage, impression 3D, logiciels de production, machines pour le papier, …). Si le secteur des machines d’emballage français y est cependant particulièrement dynamique et innovant, c’est qu’il joue un rôle clé au regard des enjeux de filières majeures. C’est la machine intelligente qui apportera les solutions aux problématiques sanitaires, environnementales, sociétales, qui traversent les secteurs alimentaire, cosmétique ou pharmaceutique…

31 mars 20

Gérer les risques toxicologiques contenant/contenu en cosmétique - Par Pascal Hennemann, directeur R&I, Berry Bramlage

Texte AlternatifTexte AlternatifLe consortium CosmetoPack a été créé pour répondre aux exigences de transparence des consommateurs, prendre en compte les ingrédients controversés, l’évolution des demandes des marques en matières recyclées ou issues de sources non conventionnelles, et les interactions contenant/contenu.

29 février 20

Les robots, garants de la création de valeur par l’Humain ? Par Sylvie Algarra, gérante de 2WIN’MARKETS & secrétaire du Réseau 3R

Texte AlternatifTexte AlternatifEn ce début d’année 2020, j’entends parler d’indicateurs positifs, de réveil, de création d’entreprises et d’emplois, de conditions de travail meilleures, de coût du travail inférieur à ceux de nos voisins… grâce entre autres, à nos amis les Robots ! La France a enfin reconnu qu’on devait «robotiser pour gagner des marchés», et que l’industrie française serait robotisée ou ne serait plus ! Les fonctions d’emballage suivent la même dynamique ; présentes dans la plupart des industries, la mécanisation, les automatismes et «les robotiques» leur apportent des solutions performantes qu’il convient cependant de choisir avec réflexion, après une analyse détaillée du besoin.

31 janvier 20

Plastiques et économie circulaire : attention à la précipitation ! Par Agathe Cury, directrice générale de Boissons Rafraîchissantes de France

Texte AlternatifTexte AlternatifL’emballage de nos produits fait plus que jamais l’objet de toutes les attentions. L’emballage est à présent aussi important que « l’emballé ». Cette transformation s’est d’abord faite sous l’angle de la sécurité du couple emballage/produit puis s’est accélérée avec l’urgence écologique.

30 novembre 19

Les spiritueux prêts à se réinventer ? - Par Sophie de Reynal - Directrice Marketing de NutriMarketing

Texte AlternatifTexte AlternatifA l’instar du marché du vin ou de celui de la viande, le marché des spiritueux en France baisse de 2,1% en volume et de 1,4% en valeur (1). En cause les messages sanitaires, la crainte des sanctions liées à l’alcool au volant et surtout la volonté des consommateurs de limiter les risques pour leur santé. Toutefois, la consommation française reste au-dessus de la moyenne d’Europe occidentale en volume (6,4 l/an/hab. vs. 5l/an/hab. respectivement) et même bien au-dessus de la moyenne mondiale en valeur. Ainsi en moyenne, les Français dépensent 347,1 $/an/hab. en boissons spiritueuses quand la moyenne mondiale est à 174,8 $ et la moyenne d’Europe Occidentale à 273,7 $ (2). Les Français consomment de moins en moins mais mieux.

31 octobre 19

Innover, c’est apprendre à se tromper - Par Cyril Gras, pdg Whyn & consultant innovation

Texte AlternatifTexte AlternatifL'innovation. Elle est économique quand elle améliore le business, sociale quand on lui donne du sens, frugale lorsqu'elle facilite la vie avec peu de moyens, technologique quand elle change les humains, positive quand elle les élève ou les rapproche...

30 septembre 19

Carton ondulé : enjeux et innovations - Par Bertrand Arnault, président de Carton Ondulé de France

Texte AlternatifTexte AlternatifLes nombreuses discussions autour des projets de réglementations environnementales, de la directive SUP au projet de loi économie circulaire, et les engagements, avec des ONG, des entreprises pour travailler à la réduction des déchets, notamment marins, mettent depuis plusieurs mois l’emballage au cœur de l’actualité. Les problématiques sont souvent mélangées et, à force de vouloir trouver des solutions simples, on généralise des solutions spécifiques à un matériau ou à une catégorie de produits sans comprendre que chaque matériau a ses caractéristiques propres et que l’emballage est multiple.

31 août 19

Le verre, matériau d’avenir - Par Michael Delle Selve, Directeur senior communication - FEVE (The European Container Glass Federation)

Texte AlternatifTexte AlternatifLa récente attention politique et médiatique portée aux océans et aux déchets d’emballages a eu pour conséquence de remettre en avant les avantages du verre dans l’esprit des consommateurs, à la recherche de matériaux durables. Un intérêt qui se traduit directement dans les chiffres. De 2012 à 2017, la production d'emballages en verre a augmenté d'environ de 8% (environ 1,7 million de tonnes) en Europe, tandis que le nombre de bouteilles, pots ou flacons fabriqués a connu un bond encore plus impressionnant de près de 9%, soit 6,4 milliards d'unités.

30 juin 19

Prendre à bras le corps les problématiques de recrutement - Par Christophe Moulin, Président du Secimep & Président de Markem-Imaje SAS

Texte AlternatifTexte AlternatifLe Secimep - Syndicat des Entreprises de Commerce International de Matériels d’Emballage, Process, Marquage, et Contrôle - réunit aujourd’hui des entreprises comptant parmi les plus grands noms des secteurs industriel, pharmaceutique, cosmétique et agro-alimentaire, en France.

31 mai 19

Relever le défi de la flexibilité dans l’agroalimentaire avec l’industrie 4.0 - Par Jean-Baptiste Reymondon, Responsable Grands Comptes Agroalimentaire & Emballage chez Bosch Rexroth France

Texte AlternatifTexte AlternatifLoin d’être seulement un concept, l’industrie du futur (ou «industrie 4.0» telle qu’on la nomme Outre-Rhin), se généralise. En répondant aux besoins d’exigences opérationnelles des entreprises (amélioration de la qualité, des processus et de l’empreinte environnementale, réduction des coûts de production, etc.), elle pérennise les sites industriels en permettant aux usines d’être plus flexibles et plus compétitives sur le marché mondial.

30 avril 19

Emballages : l’Intelligence Artificielle au service des couleurs plus communicantes que les images - Par Dr Muriel Jacquot, directrice scientifique & co-fondatrice de Myrissi - Expert judiciaire

Texte AlternatifTexte AlternatifLes emballages colorés permettent de mieux imaginer les qualités olfactives et gustatives du produit emballé plutôt que ceux affichant les photographies du produit !
Basée sur une Technologie d’Intelligence Artificielle, la technologie Myrissi révéle les vraies couleurs des produits.

31 mars 19

Réduire significativement l’empreinte environnementale des packaging beauté de luxe avec le ‘Reuse’ - Par Gerald Martines, in-signes -consulting strategy marketing innovation paris &…

Texte AlternatifTexte AlternatifLe développement durable est de toutes les conversations dans le petit monde de la Beauté. La filière “ingrédients” - première à s’en saisir - travaille depuis des années à développer des ingrédients naturels sourcés de manière durable. Il reste à faire mais le mouvement est lancé.

28 février 19

Faire du geste de tri un levier de fidélisation - Par Paul Alarcon, cofondateur chez Uzer

Texte AlternatifTexte AlternatifLe succès des applications mobiles comme Yuka a fait prendre conscience aux industriels que les consommateurs étaient de plus en plus sensibles à l’impact de leur consommation sur leur santé. Mais les Français sont également très sensibles à l’impact de leurs achats sur l’environnement, comme on peut le voir à travers le développement des gammes de produits Bio ou du vrac en supermarché.
Certaines enseignes ont même décidé de ne plus commercialiser d’eau en bouteille plastique.

31 janvier 19

Si on veut, on peut ! Par Benoît Calais, responsable Packaging Groupe - Head of Packaging Department - Saint Louis Sucre/SudZucker Group

Texte AlternatifTexte AlternatifPenser que le développement durable et l’éco-conception sont des domaines réservés aux grands groupes industriels tient de l’idée reçue. Aujourd’hui, plus que de gros moyens c’est d’abord une affaire de volonté. Une volonté de concevoir ses emballages plus durables, moins impactant pour l’environnement. Une volonté d’améliorer l’existant, quitte à le faire petits pas par petits pas. L’essentiel est de contribuer à la réduction des impacts sur l’environnement.

30 novembre 18

Les emballages plastiques : savoir de quoi on parle - Dr. Isabell Schmidt, gérante-IK Industrievereinigung Kunststoffverpackungen e.V (1)

Texte AlternatifTexte AlternatifOsez-vous parler positivement des emballages en plastique avec vos amis et connaissances ? Si oui, je voudrais vous féliciter !
En effet dans le contexte médiatique actuel sur les plastiques dans les océans, il faut une bonne connaissance des faits et une bonne dose de courage pour faire entendre sa voix. Mais les emballages en plastique le méritent car grâce à leurs légèreté et efficacité, ils sont souvent meilleurs sur le plan écologique que leurs alternatives supposées plus écologiques.

31 octobre 18

Packaging is for people - Par Sylvia Vitale Rotta, Fondatrice et CEO de TEAM

Texte AlternatifTexte AlternatifDans une ère où, en tant qu’agence, nous avons de plus en plus d’impératifs à prendre en compte dans chacun de nos projets, il est important pour nous de revenir à l’essentiel : pourquoi faisons-nous du packaging et pourquoi nous mettons autant de passion dans notre travail ?