N° 626 - Machines&Technologies - Actualité

 

 

 

 

 

Universal Robots affiche une croissance à deux chiffres
La demande des bras robotisés collaboratifs («cobots») a fait bondir le chiffre d’affaires d’Universal Robots à environ 151 millions d’euros en 2017, soit une hausse de 72% par rapport à 2016. Pour 2018, la société prévoit une nouvelle progression de son chiffre d’affaires, d’au moins 50%.
Elle a récemment ouvert deux centres de réparation - les premiers du genre en dehors du Danemark - aux Etats-Unis et en Chine afin de se rapprocher de ses utilisateurs. Universal Robots entend également continuer de donner la priorité à l’extension de son écosystème ainsi qu’à son Academy en ligne, qui a récemment franchi le cap des 20 000 utilisateurs au niveau mondial.
Créée en 2005, la société compte aujourd’hui plus de 470 collaborateurs répartis sur 22 sites dans 15 pays. En dehors de son siège au Danemark, la société, détenue par l’américain Teradyne Inc basé à Boston, dispose de bureaux locaux aux Etats-Unis, en France, Allemagne, Espagne, Italie, République tchèque, Turquie, Chine, Inde, à Singapour, au Japon, en Corée du Sud, à Taïwan et au Mexique. Elle s’appuie également sur un réseau de distribution composé d’environ 300 partenaires à travers le monde.

 

 

International Paper : 21,7 milliards de CA en 2017
Avec un chiffre d’affaire de 21,7 milliards de dollars en 2017 International Paper affiche de belles perspectives de croissance devant lui. Le groupe qui compte pas moins de 52 000 employés dans le monde, 41 usines de production de pâte, 238 sites de transformation et 18 de recyclage, observe un EBITDA ajusté qui s'est élevé à 3,7 millions de dollars. La majorité des bénéfices (84%) est faite en Amérique du Nord (puis 8% au Brésil, 5% en EMEA - Europe, Middle East & Africa - et 3% en Russie). Le groupe, qui prévoit une croissance de 10% en 2018 de son EBITDA ajusté, table notamment sur une forte demande dans ses core business.
Quant à Ilim Group, son partenaire russe fabricant d’emballage et de pâte à papier, il observe un bénéfice quasi-record de 183 millions de dollars en 2017 et un dividende en espèces de 130 millions de dollars. Et prévoit une solide demande en 2018 dans ses marchés fondamentaux. De son côté, son associé américain Graphic Packaging, spécialisé dans les emballages à base de fibres, envisage un EBITDA d’un milliard de dollars en 2018 : une augmentation comparée à celui de l’année dernière qui s’élevait à 0,7 milliard.

 

 

LPR va replanter des arbres
Pour la troisième année consécutive, LPR-La Palette Rouge (Division d’Euro Pool Group) a reçu le statut «Gold Advanced» certifié par la plateforme d’audit RSE EcoVadis. Avec un score de 71/100, en progression de 4 points par rapport à 2016. Dans ce contexte, le loueur de palettes va proposer en 2018 à ses partenaires la compensation d’une partie de ses impacts environnementaux, par la replantation d’arbres mais aussi en leur permettant de mesurer les économies réalisées, notamment en CO2. L’ambition de LPR est de poursuivre toutes ces actions et de réduire de 20% supplémentaire leur empreinte carbone d’ici 2025.


Marchesini Group and SEA Vision : to develop new technologies and products within industry 4.0
The Marchesini Group has signed a 48% acquisition of SEA Vision. The operation, which consolidates years of fruitful business between the two companies, worth a long-term strategic agreement.
SEA Vision, a creator of vision and inspection systems used in Quality Control and Drug Counterfeiting is an company from the Lombardy region. Its turnover last year was 32 M€ and it expects 40% more in 2018, thanks to the fact that drug serialization is mandatory in the EU, USA and China and now also in Brazil, Russia and North Africa.
SEA Vision will remain technically and commercially independent and will still be managed by its founders - Luigi Carrioli and Michele Cei - assisted by the Sales Director and the CFO, backed in the Board of Directors Marchesini.
“We have been faced with Industry 4.0 for almost 20 years, well before it became a real trend” said Pietro Cassani, Marchesini Group’s CEO.

WestRock and KapStone paper : a new group
WestRock and KapStone Paper and Packaging Corporation who signed a definitive agreement, will represent a total enterprise value of approximately $4.9 billion.
Founded in 2005, KapStone is a North American producer and distributor of containerboard, corrugated products and specialty papers, including liner and medium containerboard, kraft papers and saturating kraft. KapStone also owns Victory Packaging, a packaging solution distribution company with facilities in the United States, Canada and Mexico.
The transaction is expected to generate annual run-rate cost synergies and performance improvements of approximately $200 million by the end of fiscal 2021 that WestRock expects will be captured through the integration of the KapStone operations into WestRock’s corrugated packaging system. The acquisition will accelerate WestRock’s plans to improve margins in its North American corrugated packaging business.
Strengthens WestRock’s presence on the West Coast. The addition of KapStone’s West Coast facilities improves WestRock’s ability to serve customers in this important area and reduce costs across its supply chain. In addition, this expansion opens new opportunities for West-Rock to sell the full suite of its product portfolio to KapStone’s current customers in this region.
Increases mix of virgin fiber based paper in WestRock’s paper portfolio. KapStone’s 3 million tons of paper is made using 78% virgin fiber and 22% recovered fiber. This increases WestRock’s overall mix of virgin fiber from 65% to 67%.
The transaction is subject to a number of customary closing conditions, and is expected to close during the quarter ending September 30, 2018. Upon completion of the transaction, KapStone will be integrated into WestRock’s Corrugated Packaging segment.

ProMach racheté par le fonds Leonard Green & Partners
Présent dans les solutions de machines d'emballage, ProMach a été acquis par des filiales de Leonard Green & Partners, filiales d'AEA Investors. Les termes financiers de la transaction n'ont pas été révélés. L'équipe de direction de ProMach continuera à opérer à partir de leurs installations à travers le monde.
Leonard Green & Partners, basé à Los Angeles, est une société d'investissement privée avec plus de 25 milliards de dollars d'actifs actuellement sous gestion. Depuis sa création en 1989, l'entreprise a investi dans plus de 90 sociétés principalement dans les secteurs des services aux consommateurs, des services aux entreprises, des services de santé et du commerce de détail. «Nous pensons que ProMach est bien placé pour réussir à long terme» a déclaré Chris McCollum, associé de Leonard Green & Partners. Avec l’ambition de devenir le premier fournisseur mondial de solutions complètes de lignes d'emballage de machines.