N° 624 - Machines&Technologies - Pharmacie/Dossier

 

 

Des équipements optimisés pour le stick pack
La greffe a mis un certain temps à prendre dans le secteur pharmaceutique, mais le stick pack commence là aussi à séduire. Les constructeurs s'adaptent et proposent des machines optimisées, tant pour les tâches de développement que pour les productions de masse.

 

“En pharmacie, mis à part quelques façonniers ayant joué un rôle de pionnier sur les formes liquides et poudres, le stick pack a mis du temps pour décoller. Mais c'est le cas aujourd'hui et nous avons toute une panoplie de machines verticales pour accompagner ce mouvement» se félicite Henri du Bos, dirigeant de la société Aspapharm et représentant de la marque Aranow. Parmi les facteurs déclenchants, ce fin connaisseur du secteur met en avant les économies de film (moins 30% en moyenne par rapport au sachet à quatre soudures) et surtout le côté moderne de ce conditionnement, en particulier lorsqu'il est associé à un packaging de type étui à cigarette. «Le stick pack plaît beaucoup aux équipes marketing pour les nouveaux produits, entre autres les poudres orodispersibles. Il y a aussi le cas des spécialités auxquelles les laboratoires veulent donner un coup de jeune, quitte à changer de forme galénique : passer du comprimé sous blister au stick liquide par exemple, ce qui, bien entendu, ne se fait pas du jour au lendemain…».

 

Pour la phase de développement industriel, Henri du Bos préconise la machine an300, qu'Aranow peut équiper d'une seule piste dans un premier temps, avant de passer à deux ou quatre pistes (au maximum) par la suite. Adaptable à tout type de produit (granulé, liquide, poudre, etc.), l'an300 produit des sticks dont la largeur est comprise entre 14 mm et 80 mm avec une longueur (en principe) inférieure à 150 mm. Ceci dit, la grande force de ce constructeur, insiste le dirigeant d'Aspapharm, est sa capacité à customiser ses plates-formes de façon à répondre le mieux possible aux exigences techniques des laboratoires : «pour les poudres, nous avons eu ces derniers mois l'occasion de participer à des projets où il fallait doser séparément l'actif et l'excipient, le mélange ne se faisant qu'à la toute fin du process. Sur une machine quatre pistes, cela équivaut à huit pistes de dosage, mais Aranow s'est adapté». Selon Henri du Bos, la tendance actuelle est d'ailleurs au dosage de quantités de poudre extrêmement faibles. «Aranow descend jusqu'à 200 mg si nécessaire. Et nous sommes capables d'embarquer jusqu'à trois systèmes de dosage différents sur la même machine avec la possibilité de passer très facilement de l'un à l'autre, d'un simple mouvement de doigt».

 

 

Optimized equipments for stick pack
- Aranow's an300 is a multilane machine designed for low production, sampling and market testing.
- The Bosch Sigpack RA is a vertical stick pack machine that allows outputs up to 1000/minute in variants such as single stick, double stick or chain sticks.
- The Schmucker Pharmastick is a fully brushless controlled machine that offers quick size changes and easy cleaning.
- The PH600 machine is designed by invPACK to form, fill and seal sticks for powders, granules, liquids and pastes. It is a multilane equipment (6 to 15) going up to 900 sticks/minute. The structure is divided into different areas suitable for working with positive pressure and laminar airflow.

 

Extrait de l'article paru dans ED/N°624 - Décembre 2017/Janvier 2018