N° 628 - Machines&Technologies - Matériaux/Show room


 

 

Un emballage pour volaille bio avec moins d’impact écologique et plus différenciant
Membre du groupe Galliance (Terrena) et spécialiste de la volaille bio pour le marché français, Bodin Bio déclare, avec un volume de production de 6 000 tonnes de poulet par an, une part de marché de 40%. Face à la croissance forte du segment bio, augmentant ainsi le nombre de concurrents potentiels, la société a repensé sa gamme.

 

Selon l'Institut de recherche de l'agriculture biologique (FiB), le marché du bio en Europe continue de croître parallèlement aux attentes des consommateurs. En 2015 (derniers chiffres disponibles), il a augmenté de 13% et quasiment atteint 30 milliards d'euros. Presque tous les grands pays ont connu des taux de croissance à deux chiffres. L'Allemagne est le plus grand marché du bio en Europe (8,6 milliards d'euros), suivie par la France (5,5 milliards d'euros), le Royaume-Uni (2,6 milliards E) et l'Italie (2,3 milliards E).

Forte de 8 années de partenariat, elle s’est tournée vers Sealed Air. Initialement, la gamme Bodin était conditionnée sous atmosphère modifiée (MAP), ce qui impliquait des hauteurs et longueurs de barquettes substantielles ainsi qu’un espace de tête important. Ce type d’emballage ne reflétant plus les valeurs de l'entreprise en matière de développement durable, et malgré le passage à un système skin tray, Bodin a voulu une solution encore plus efficace. C’est dans son centre Packforum® que Sealed Air lui a permis d’identifier et de tester de nouvelles solutions d’emballage. Le volaillier a sélectionné les solutions sous vide skin Cryovac® Darfresh® TP200T - nouveaux films supérieurs pour barquette mono-PP - et Dartresh® on Tray. En matière de durabilité, ces nouveaux films permettent, lorsque la collecte est organisée, le recyclage des barquettes mono-PP, soit la part la plus lourde du pack final. De plus en passant à la technologie sous vide skin Darfresh on Tray, Bodin a réduit de 35% la consommation de film supérieur par rapport à la solution tray skin préalablement choisie.

 

 

 

 

Extrait de l'article paru dans ED/N°628 - Mai 2018