N° 614 - Packaging - Parole à…


 

Damien Lyant, Vice-Président PTC France.

Les emballages connectés intelligents : comment vont-ils bouleverser l’environnement concurrentiel
Aujourd’hui, les technologies de l’information révolutionnent les produits et les services. Ils sont devenus des systèmes complexes combinant d’innombrables matériels, capteurs, stockages de données, microprocesseurs, logiciels et éléments de connectivité.
Ces «produits connectés intelligents», qui sont apparus avec le développement de l’Internet puis sa normalisation ont donné naissance à un nouveau type de concurrence qui s’affirment chaque jour davantage avec les progrès considérables réalisés dans la puissance de traitement, la miniaturisation des équipements et l’accès sans fil aux réseaux.
Ces produits ouvrent des opportunités inouïes en termes de nouvelles fonctionnalités, de niveaux de fiabilité, de leur exploitation et de leurs capacités, bien au-delà des limites des produits traditionnels. Leur nature évolutive perturbe également les chaînes de valeur, obligeant les entreprises à repenser leurs activités.
En effet, ces nouveaux types de produits modifient la structure de l’industrie et la nature de la concurrence, en exposant les entreprises de toute tailles à de nouvelles opportunités et menaces concurrentielles. De surcroît, cette mutation crée des secteurs d’activité et des services complémentaires inconnus jusqu’alors.
L’environnement industriel est en pleine mutation. Les entreprises de tous les secteurs, y compris celui de l’emballage, doivent donc regarder au-delà des technologies pour se concentrer sur la nouvelle forme de concurrence qui se prépare. Elles doivent repenser différemment toutes leurs activités, depuis la conception et l’approvisionnement de produits, jusqu’aux modes de production, d’utilisation et de maintenance, en passant par la création et la sécurisation de l’infrastructure informatique nécessaire.
Dans ce contexte, l’emballage du futur va devoir continuer sa mutation sur deux axes prioritaires : le recyclage bien entendu, mais aussi son type de commercialisation.
Ainsi demain, l’emballage connecté permettra d’avoir une meilleure compréhension de son utilisation/usage et d’une certaine manière de son cycle de vie jusqu’à son retraitement. L’analyse des données sur son utilisation réelle va générer une masse non négligeable d’informations que les industriels et les sociétés de services souhaiteront capter, analyser et comprendre pour développer de nouvelles stratégies de commercialisation.
L’industrie dans son intégralité anticipe de plus en plus la «servitisation» du produit (Product as a Service). Par exemple, comment mon produit devient un service proposé à mes clients et partenaires ? Comment proposer de nouveaux services aux autres acteurs de la chaîne de valeur (grande distribution, transports, collecte, recyclage/ traitement…) ?
Les emballages connectés intelligents vont soulever, par ailleurs, plusieurs enjeux stratégiques. Notamment quel impact auront-ils sur les relations avec les partenaires commerciaux traditionnels ?
L’expression «Internet des objets» désigne le nombre croissant de produits connectés intelligents et les nouvelles opportunités qu’ils peuvent représenter. Pourtant, cette désignation n’éclaire pas beaucoup sur le phénomène et ses implications.
La technologie actuelle (Internet des Objets, analyse prédictive, Cloud Services…) permet aujourd’hui non plus d’imaginer le futur de l’emballage connecté mais surtout de définir de nouvelles opportunités de business sur un secteur déjà en pleine mutation.