N° 620 - Packaging - Alimentaire/Dossier

 

 

 

Flacons pour produits alimentaires : la température monte
Dans l’idée de positionner les flacons en PET comme une alternative au verre, et pour répondre aux attentes des marques, les fournisseurs développent des flacons pouvant supporter le remplissage à chaud autour de 80 degrés.

 

Pour apporter un atout supplémentaire aux flacons en PET, l’un des axes de développement d’Actipack, spécialiste de l’injection soufflage bi-orientée en cycle chaud, s’oriente sur le remplissage à chaud. «Il y a aujourd’hui une vraie attente de nos clients sur ce sujet pour conditionner des produits comme les sauces chaudes ou le ketchup. Le remplissage à chaud nécessite des moules et des machines spécifiques. Avec des partenaires, nous travaillons à la mise au point d’un squeezer en PET «hot fill» qui peut être rempli à 80°-90°C, soit une température de pasteurisation. Il s’agit d’un travail sur le process machine plus que sur le matériau lui-même : cela implique un nouveau palier industriel en termes de transformation des granules, différent du process que l’on emploie habituellement. Pour que le plastique accepte des températures plus élevées, il faut plus de matière, et un design travaillé avec un système de nervurages qui crée des panels pour éviter la déformation des faces» détaille Jean-Erick Marsot, directeur commercial d’Actipack.

 

Travaillant également sur le sujet, PET Power (groupe RPC)estime que «les flacons en PET «classiques» supportent actuellement une température de 60°C. Nous visons d’augmenter cette résistance à 80-85 degrés, et plus. Des solutions passent par des modifications sur nos machines au niveau du moule de soufflage, ou par l’utilisation de mélanges de matières avec le PET» explique Marcel Schröder, directeur général de la société. PET Power, qui fabrique des emballages plastique en une étape (injection, étirage, soufflage) en cycle chaud, se diversifie : la société propose également des pack en PP - un matériau plus résistant à la chaleur lors du remplissage à chaud - et du PET en cycle froid. «C’est un process en deux étapes : une machine fabrique des préformes qui sont ensuite stockées, et une autre machine les souffle. Il est possible de chauffer le moule de soufflage et de réaliser avec quelques modifications des flacons supportant des températures de 80 degrés. Nous pouvons également souffler en cycle froid des préformes multicouches avec une barrière EVOH par exemple» ajoute t-il.

 

 

 

Plastic bottles for food products : the temperature is rising
In order to settle PET bottles as an alternative solution to glass, and with the aim to answers brands’ needs, suppliers such as Actipack or PET Power are developing bottles that can support the hot fill process, with high temperatures up to 80 degrees or more. As for Coveris, the company brings an innovation with the Optys bottle, made of a Coveris pre-printed polypropylene plastic sheet thermoformed on-site with Serac’s technology. This technology allows precise calibration of a sheet’s thickness and ensures a minimal amount of plastic is used. Decoration, from the bottom to the top of the neck, is printed flat using anamorphosis.

 

 

Extrait de l'article paru dans ED/N°620 - Juillet/Août 2017