N° 620 - Packaging - Focus

 

 

L’UMT SafeMat : assurer et certifier la sécurité sanitaire des emballages
SafeMat, sous la conduite du LNE et d’AgroParisTech, veut mutualiser les compétences R&D pour d’une part, assurer une meilleure sécurité des matériaux et des emballages au contact alimentaire, cosmétique, pharmaceutique et biologique, et d’autre part, accélérer l’appropriation des méthodes prédictives par les parties prenantes de la filière.

 

La production d’emballages dans le monde a été estimée à 820 milliards $ en 2016 (1), et tout aliment, médicament ou cosmétique est emballé au moins une fois au cours de sa durée de vie. C’est dire l’importance de la sécurité des emballages au contact, comme l’a rappelé Thoman Grenon, directeur général du LNE lors de la présentation officielle en juin dernier de l’unité Mixte Technologique-UMT SafeMat-Sécurité des matériaux et emballages au contact, créée avec AgroParisTech. Dans ce contexte, on comprend mieux que cette sécurité préoccupe de plus en plus les industriels de la filière et les utilisateurs-consommateurs, a poursuivi Gilles Trystram, directeur général d’AgroParis Tech. «Il s’agit de répondre aux défis des enjeux sanitaires, sociétaux, environnementaux et économiques, a-t-il précisé. Dans le domaine scientifique, on observe des lacunes dans la connaissance des matériaux liés aussi à leur évolution, leur origine et leurs structures (NIAS, nanoparticules, bio-sourcés, recyclés…), à un manque de données sur les propriétés de transports pour mieux évaluer le risque chimique des matériaux».

 

Ce dossier, majeur et complexe, ne peut donc progresser qu’en faisant appel à toutes les parties prenantes dans la chaîne de valeur et l’éco-système. C’est pourquoi «il faut mutualiser les compétences» ont déclaré les dg du LNE (2) et d’AgroParis Tech-APT. Cette UMT technique représente toutes les parties prenantes (fabricants de substances, de matières, transformateurs, en passant par les utilisateurs, importateurs, détaillants…).

 

(1) Source The future of Global Packaging - Smithers Pira - cité à la présentation de l’UMT - (2) Le LNE est également qualifié ITAI (Institut Technique Agro Industriel) dans le domaine de l’emballage alimentaire depuis 2007 et coordonne le RMT ProPack Food regroupant 17 partenaires experts sur la thématique Emballage/Procédé/Aliment depuis 2008, agréments délivrés également par le Ministère en charge de l’Agroalimentaire et pilotés par l’ACTIA.


 

Extrait de l'article paru dans ED/N°620 - Juillet/Août 2017