SteelForPackaging
   
N° 639 - Packaging - Parfumerie&cosmétique/Dossier

 

 

 

Eco-conception : les pompes aussi
Elément technique d’un emballage par excellence, la pompe surfe désormais elle aussi sur la vague verte qui déferle sur quasiment tous les emballages. Pour le parfum, la pompe à vis semble la meilleure option, alors que le PCR et les mono-matériaux sont explorés pour les pompes soin.

 

En parfumerie, les fournisseurs travaillent sur les procédés de fabrication pour réduire leur impact environnemental, car sur la pompe elle-même - en plastique et métal - il est plus compliqué de mettre en œuvre des actions. «Nous recevons beaucoup de demandes pour des pompes à visser, sur lesquelles nous avons une large gamme depuis longtemps, mais dans les faits sur le marché, ce type de pompe reste faible en proportion. Les marques cherchent encore leur «business model» par rapport au rechargeable. On sent toutefois qu’un basculement est en train d’opérer vers les recharges, sur un bon nombre de produits», remarque Elisabeth Salom l’Ancien, directrice marketing EMEA, division parfum, pour Aptar Beauty. Le composant dominant d’une pompe parfum reste le métal. Sa transformation se fait par emboutissage et anodisation, des procédés qui génèrent des déchets. «Dans notre site d’Annecy, où nous transformons le métal, nous avons investi pour notamment pouvoir réutiliser les matières premières. Nous réutilisons par exemple 98% de l’acide phosphorique nécessaire à l’anodisation des pièces, et recyclons 100% des chutes d’aluminium. Elles sont compactées et repartent dans le process de fabrication», détaille Elisabeth Salom l’Ancien.

 

Il y a un an, le groupe Albéa signait la charte de la fondation Ellen Macarthur, s’engageant ainsi à développer des emballages plus respectueux de l’environnement, et donc recyclables, réutilisables ou fabriqués à base de matériaux PCR. «Sur le segment du luxe, nous travaillons à la réduction de l’empreinte carbone des pompes avec une solution dévissable. Nous avons lancé la pompe Spiralfin 2018 : l’insert permettant de la visser est en plastique et non plus en métal, ce qui représente une réduction de 21% de CO2. Et cette option - tout en conservant les dimensions d’une pompe FEA15 standard - a l’avantage d’améliorer l’étape de remplissage pour les clients, en limitant le risque de casse du col du flacon en verre», souligne Noé Gailly, directeur marketing d’Albéa pour les divisions parfum et soin.
En 2018, le fournisseur américain Silgan Dispensing Systems a mené une étude dans six pays du monde, questionnant 200 personnes par pays sur les solutions durables concernant les pompes. «Nous avons découvert que 75% d’entre elles étaient prêtes à recharger leurs flacons de parfum, ou à séparer les composants», révèle Sandy Gregory, directrice marketing associée de Silgan sur la catégorie Parfum (monde) et Beauté (Europe). La société a conçu la pompe à visser Melodie Pirouette™ : la classique vis métallique a été remplacée par une vis interne en plastique, rendant la pompe plus «verte» et économique.

 

 

 

 

 

 

 

Pumps are getting greener
Considered as THE technical part of packaging, pumps now have to match brands’ demands for recyclability and eco-conception, as other packaging. On the fragrance segment, suppliers (Aptar, Albéa, Silgan) offer screwing solutions which enable to refill a bottle or to separate components. For skincare products, they rather work on mono-material pumps made with 100% recyclable plastics such as polyolefins. All of them also tend to convert as many pumps components as possible to PCR.

 

 

Extrait de l'article paru dans ED/N°639 - Juin 2019