N° 624 - Packaging - Para&pharmacie/Dossier

 

 

 

Les ampoules en verre : un marché singulier
Le marché des ampoules en verre est couvert par deux types de solutions : les injectables, utilisées dans les hôpitaux, et les ampoules à deux pointes. Ces dernières représentent en France un marché de plus d’un milliard d’unités. C’est un conditionnement typiquement français.

 

“Nous fabriquons nous mêmes, dans notre site près d’Amiens, ce que l’on appelle les cannes de verre, qui servent à la fabrication d’ampoules pharmaceutiques et d’autres produits» explique Olivier Michel, directeur commercial de la société Niproqui dispose, suivant les produits, de plusieurs sites de transformation. «Il est important d’avoir au départ une canne de verre parfaitement dimensionnée, pour que le dosage soit précis dans le produit fini».
On distingue deux grands types d’ampoules, les injectables, utilisées dans les hôpitaux, et les ampoules à deux pointes, généralement en verre jaune ou brun. Ces dernières sont les plus connues du public. Elles servent d’emballage primaire pour beaucoup de produits pharmaceutiques et parapharmaceutiques, par exemple les compléments alimentaires. Plus d’un milliard d’ampoules à deux pointes est vendue en France tous les ans, d’après Olivier Michel.
C’est un emballage typiquement français, peu utilisé à l’étranger. En matière de qualité, le fabricant doit éviter la présence de brisures de verre, même microscopique, dans l’ampoule. «La difficulté pour nous, fabricant, explique le directeur commercial, est d’assurer que, quand le consommateur casse la pointe, celle-ci ne soit ni trop résistante ni trop fragile, en évitant que des brisures de verre passent dans le liquide ou pire dans la bouche du consommateur. Nous faisons la différence entre la pointe fermée, appelée pointe verrier et la pointe ‘labo’ qui est livrée ouverte et qui sera fermée par le laboratoire après remplissage. C’est la pointe labo qui est fabriquée avec un rond faible pour faciliter l’ouverture par le consommateur. L’avantage du verre par rapport à un contenant en plastique est qu’il n’y a pas de réaction chimique entre le verre et le liquide, et le produit se conserve plus longtemps, surtout avec un verre jaune ou brun qui protège contre la lumière. Il y a aussi peut-être un aspect marketing, si le liquide à l’intérieur n’a pas un aspect appétissant».

 

 

 

 

Glass ampoules are used, particularly in France
Single-pointed ampoules are mainly used in hospitals. Double-pointed ampoules are used, particularly in France, to pack a wide range of pharmaceutical and para-pharmaceutical liquids. The French market for double-pointed ampoules is in gradual decline, but still represents around one billion ampoules per year. There are many different types of single-pointed ampoules, adapted to various clinical uses. For all types of ampoule, quality control is essential : in particular, the point must be made in such a way that when the end-user breaks it off, no glass shards must enter the liquid. Major producers of ampoules include Nipro and Verretubex.

 

 

Extrait de l'article paru dans ED/N°624 - Décembre 2017/Janvier 2018