Elle nous dérange car elle bouscule nos habitudes...
Innover. C'est faire preuve d'imagination, d'originalité en se projetant dans l'inconnu : rêver, être créatif... c'est comme l'art, inventer sans chercher à savoir si c'est utile ou non. C'est une très bonne manière de bousculer des lignes en proposant de nouvelles façons de faire, c'est un moyen qui permet d'exprimer sa personnalité.

Ecouter et avancer ensemble
C'est prendre le risque de se dire : "je n'ai peut-être pas raison, et si je me remettais en question ?"
C'est ce qui freine beaucoup d'entre nous malheureusement, en basant nos certitudes sur des expériences sans laisser la place aux nouvelles idées. Celles qui permettent d'apprendre sur soi et sur les autres dans le but d'innover sur sa propre façon de penser.
C'est écouter plutôt que d'imposer, respecter et avancer ensemble. Mais on ne le voit pas assez, dommage. Trop souvent, on pense que le mieux est l'ennemi du bien car « ça fonctionne déjà très bien comme cela ». Plus on a peur du changement, moins on innove. Moins on innove, moins on prend de risque et moins on apprend. L'humain est fait pour apprendre, pas pour dominer.

S'appuyer sur les contraintes
D'un point de vue général, c'est apprendre à se tromper. C'est la fameuse « école de la lose » (école de l'échec), celle que l'on retrouve dans les fablabs, qui nous rend humble et nous fait apprendre bien plus que la réussite. Plus on essaie, plus on apprend, meilleur on devient et plus on innove.
C'est également l'expression du mécontentement : la contrainte sollicite l'imagination. Plus c'est difficile, moins c'est atteignable, plus on cherchera de solutions... innovantes, pour arriver à nos fins. Finalement, innover c'est facile car on le fait tous les jours, mais ce n'est pas une fin en soi, ce n'est même qu'un début car maintenant il faut « améliorer ».

L’univers du packaging ne déroge pas à ces règles. L’emballage a connu une vraie mutation ces dernières années. De son rôle d’origine : contenir un produit et informer le consommateur sur sa composition, il doit aujourd’hui répondre à plusieurs attributs : être pratique, plus respectueux de l’environnement et se faire le support de nouveaux services de communication entre le fournisseur, la marque et son utilisateur.

Autant de challenges qui se fera le vivier d’un plein de futures innovations !

Extrait de la revue n° 642 - Octobre 2019. Reproduction interdite sauf accord écrit d'Emballage Digest ou mention du support