Texte AlternatifUn constat observé par le fabricant Faerch. En effet, le PET/PE, le PSE et le PP, encore largement utilisés sur le marché des protéines, ne répondent pas aux exigences de circularité, ces matériaux ne peuvent être recyclés efficacement. De plus, le PET/PE détériore la qualité du flux de déchets de PET existants. Les emballages en PP et PSE sont nécessairement fabriqués à partir de matériau 100% vierge pour des raisons de sécurité alimentaire. Faerch accompagne les clients du secteur des protéines dans leur transition vers l'emballage circulaire avec sa gamme de produits MAPET® II, composés jusqu’à 100% de PET recyclé et recyclables dans une boucle fermée. Avec une barrière supérieure et une intégrité d'étanchéité, les aliments sont protégés et peuvent être conditionnés sous MAP afin de prolonger la durée de conservation et réduire le gaspillage alimentaire. Des temps de scellage courts et une bonne maniabilité en production permettent des cadences de ligne élevées et des productions stables. «Le mono-PET est la norme pour les bouteilles depuis de nombreuses années. Il devient également la norme pour les emballages alimentaires rigides, véritablement circulaire et sans compromis sur les propriétés fonctionnelles. Dans ses capacités de recyclage intégrées uniques, Faerch traite actuellement des volumes correspondant à 25 millions de barquettes rPET par mois, avec un potentiel allant jusqu'à plus de 100 millions de barquettes par mois dans son usine existante de Duiven, aux Pays-Bas», commente Lars Gade Hansen, pdg de Faerch Group.

Extrait de la revue n° 652 - Novembre 2020. Reproduction interdite sauf accord écrit d'Emballage Digest ou mention du support