Texte Alternatif

Outre les machines cosmĂ©tiques du groupe Marchesini et les technologies d'ingĂ©nierie Dumek, Axomatic et V2 – marques italiennes acquises ces trois dernières annĂ©es dans le but d'Ă©tendre la gamme de solutions du groupe pour le conditionnement des produits d’hygiène/beautĂ© – la Division BeautĂ© intĂ©grera sa nouvelle acquisition : Cosmatic. L’entreprise spĂ©cialisĂ©e dans la production de rouge Ă  lèvres et le remplissage de poudres cosmĂ©tiques, est basĂ©e au cĹ“ur de la Lombardie, microcosme de 500 industriels situĂ© entre Crema, Bergame, Milan et Brianza, qui produit Ă  lui seul plus de la moitiĂ© du maquillage utilisĂ© par les femmes dans le monde. Avec l'acquisition de Cosmatic, Marchesini Ă©tend son expertise machines, notamment dans le traitement de la pâte de rouge Ă  lèvres – un gel cireux formĂ© Ă  partir de cires gĂ©lifiĂ©es avec de l'huile, des corps gras et de la rĂ©sine, colorĂ© avec des pigments et complĂ©tĂ© par des arĂ´mes, des antioxydants et des ingrĂ©dients actifs – avant d’être versĂ©e dans des moules en silicone de diffĂ©rentes formes et tailles.

Texte Alternatif«Bien que l'utilisation de masques pour le visage ait réduit les achats de rouges à lèvres et autres produits de maquillage, nous considérons Cosmatic comme un partenaire très intéressant car c'est l'une des rares entreprises italiennes à posséder un savoir-faire aussi spécifique», a expliqué Pietro Cassani (photo), pdg du groupe Marchesini. «En 2021, nous souhaitons développer – à l’instar de l’industrie pharmaceutique – une offre 360° à destination du marché cosmétique, intégrant la création de lignes de production complètes capables de réaliser toutes les opérations demandées par le client, du traitement du produit jusqu'à son conditionnement final. Car nous restons confiants quant à l’avenir. Une fois, la pandémie passée, les ventes de produits de grande consommation, tels que les produits de maquillage, reprendront».

Selon Cosmetica Italia, le marché italien de la beauté a réalisé en 2020 un CA de 9,6 Mrds d’euros, enregistrant un recul de 9,3% des ventes par rapport à 2019. L’association des entreprises cosmétiques italiennes voit 2021 comme une année de transition avant une reprise complète du marché en 2022, mue par des exigences de formules vertes et plus durables, et une grande attention portée à l’hygiène et la sécurité des produits.

Reproduction interdite sauf accord Ă©crit d'Emballage Digest ou mention du support