Texte AlternatifPour accélérer sa croissance, le groupe a fait l’acquisition des 12 000 m² de l’ancienne usine Caterpillar à Monchy-le-Preux en 2019, baptisée aujourd’hui BPS Artois. Cette acquisition, pour un montant de 6 M€, a permis de transférer l’unité installée à Miraumont, dans le nord de la Somme (42 salariés), et de se doter de nouvelles capacités de production et de compétences. L’activité y a démarré en septembre 2019 et est devenue le hub du groupe, grâce notamment à des capacités de stockage importantes. L’atelier, quant à lui, pourra accueillir à terme 15 lignes de production dédiées au remplissage de crèmes de soins, de parfums et de maquillage qui seront mises en place. En 2021, d’autres projets sont en cours de déploiement. De nouvelles lignes vont être créées dans les prochains mois afin de permettre une plus grande diversification. «Nous allons ouvrir une unité dédiée au maquillage, notamment au coulage de rouge à lèvres et sticks sur le site de BPS Artois. Le projet porte sur la mise en place de deux lignes pour les grandes et petites séries. Cela nous ouvrira d’autres perspectives que les seuls secteurs du Skincare et des parfums», explique Leslie Bréau-Meniger, présidente de Superga Beauty. Un nouvel investissement de 1 M€ pour le groupe Superga Invest, au CA de 100 M€ et fort de 1000 salariés. «Tous les investissements que nous sommes en train de réaliser pour nous diversifier afin de capter de nouveaux clients, mais aussi d’accompagner nos clients actuels dans leur développement, montrent que nous sommes confiants dans l’avenir», précise Alain Bréau, dirigeant fondateur de Superga Invest.

Extrait de la revue n° 655 - Février 2021. Reproduction interdite sauf accord écrit d'Emballage Digest ou mention du support