Texte AlternatifCes derniers mois, les exemples d’emballages plus responsables se multiplient dans les linĂ©aires de la grande distribution. Sodebo supprime les couverts en plastique Ă  usage unique de ses plats prĂ©parĂ©s ainsi que les cartonnettes de ses Salad’Bowl, rĂ©duit l’épaisseur du contenant de ses Pasta’box, ou intègre du plastique recyclĂ© dans le bol en plastique de sa Salade Garden. La tendance est Ă  l’opercule plutĂ´t qu’au couvercle – certes pratique, mais gourmand en matière. La marque Fleury Michon lance, elle, une nouvelle gamme de plats prĂ©parĂ©s conditionnĂ©s dans des cassolettes en verre, et Ă©toffe les recettes disponibles dans des barquettes en bois. En amont, la sociĂ©tĂ© Lacroix Emballages, qui fournit la marque, vise Ă  rĂ©duire la part plastique de ces barquettes contenant un pelliculage en PET. «Une solution simple consiste Ă  remplacer ce film par un papier cuisson, mais celui-ci est moins Ă©tanche et ne peut donc convenir qu’à certaines applications. La chromatogĂ©nie est une autre piste, en cours de dĂ©veloppement. On en parle dans le secteur du carton et du papier : il s’agit de dĂ©poser Ă  la surface du matĂ©riau des molĂ©cules issues de corps gras, qui ainsi le rendent impermĂ©able. Mais on en est au stade expĂ©rimental, car le procĂ©dĂ© reste compliquĂ© Ă  mettre en Ĺ“uvre sur le bois», dĂ©taille Claire Lacroix, responsable commercial pour le fabricant. Faute de filière encore opĂ©rationnelle, les barquettes en bois constituent un bon combustible ou sont compostables industriellement.

Texte AlternatifSupprimer ou réduire les barrières à base de plastique, c’est l’enjeu des acteurs positionnés sur d’autres matériaux, comme le carton. Mëtsa Board mise sur son nouveau MetsäBoard Prime FBB EB, sans barrière plastique mais résistant à la graisse et à l’humidité grâce à un couchage barrière à base d’eau. La barrière est déposée en ligne sur la machine de production du carton. Le papetier Iggesund a lui mis au point en 2020 le carton Inverform™, destiné à la fabrication de barquettes alimentaires formées par emboutissage.

Extrait de la revue n° 655 - Février 2021. Reproduction interdite sauf accord écrit d'Emballage Digest ou mention du support