Texte Alternatif

Développé par le fabricant italien Inxpect S.p.A. et distribué par Leuze, le système protège les zones dangereuses à proximité des machines et des installations. «Le grand avantage du système radar de sécurité LBK est qu'il est résistant aux influences de l'environnement tout en étant très sensible et en détectant les mouvements de manière fiable», explique Jörg Packeiser, responsable de la sécurité chez Leuze. «De plus, la technologie radar LBK surveille un espace tridimensionnel et pas seulement une surface bidimensionnelle».

Texte AlternatifDans les applications détection d’approche, le système radar LBK réagit aux mouvements et déclenche la sécurité dès qu'une personne ou un objet pénètre dans la zone surveillée. Il protège ainsi aussi bien les employés que les moyens d'exploitation. Dans les applications anti-enfermement, la solution 3D interdit le redémarrage de la machine, dès que le moindre mouvement, même la respiration d’une personne évanouie, est détecté. Les machines ne peuvent redémarrer que lorsque toutes les personnes ont quitté la zone dangereuse. La technologie radar utilisée peut donc différencier de manière fiable les personnes et les objets statiques. Les objets statiques, tels que les palettes ou les conteneurs de matériel, peuvent être laissés dans la zone protégée sans problème. Ils n'entraînent pas d'interruption du système.

Le système de radar de sécurité LBK est utilisé principalement pour la protection contre le redémarrage et pour la surveillance des zones cachées. L'utilisateur peut l'adapter à ses besoins individuels : par le nombre et la position des capteurs, par la plage de fonctionnement réglable ainsi que par l'angle d'ouverture sélectionnable. Le système utilise également sa technologie radar 3D pour surveiller les zones situées sur les marches ou les piédestaux et même derrière certains objets non métalliques. Pour protéger des zones plus étendues, il est possible de connecter jusqu'à six radars sur un contrôleur et cela sur une longueur de 30 m. De cette façon, le système offre une zone de surveillance maximale de 90 m2. Les capteurs individuels peuvent être reliés pour former des groupes. Si nécessaire, ces groupes peuvent être désactivés, ce qui permet au système de s'adapter aux processus dynamiques (inhibition).

Reproduction interdite sauf accord écrit d'Emballage Digest ou mention du support