Texte AlternatifAvec une croissance des ventes en volume Ă  +5,2% vs 2019, elle reprĂ©sente dĂ©sormais 22% des emballages boissons vendus en magasins, soit +0,2 point par rapport Ă  2019. Tous ses formats sont en progression : +7,6% de ventes en volume pour les 25 cl, +6,6% pour les 33 cl, +3% pour les maxi-formats de 50 cl et +1,3% pour les minis de 15 cl.

Elle rĂ©alise ses plus belles performances avec les soft-drinks, qui enregistrent une croissance en volume 4,5 fois supĂ©rieure Ă  celle du marchĂ© en 2020 : +7,3% de ventes pour les soft-drinks en canette vs +1,6% pour l’ensemble des soft-drinks. De leur cĂ´tĂ©, les ventes de canettes de bière sont Ă©galement en progression, de +2,1% en volume. Par ailleurs, les canettes contribuent Ă  l’essor spectaculaire du e-commerce. Elles enregistrent leurs plus fortes progressions dans ce circuit de distribution en ligne : +39% de ventes en volume en 2020. Alors qu’il ne reprĂ©sente encore que 4,7% des ventes de canettes en France, le e-commerce offre donc un très fort potentiel de croissance. Pour rĂ©pondre Ă  cette forte demande des consommateurs dans la situation inĂ©dite de 2020, le secteur français des canettes, qui fabrique 80% des canettes vendues dans le pays, a su faire preuve d’une grande agilitĂ©. Les 4 000 collaborateurs français du secteur, rĂ©partis sur 28 sites ancrĂ©s au cĹ“ur des territoires, ont su rapidement s’adapter et ont sorti près de 6 milliards de canettes en 2020, dont environ 1/3 pour l’exportation. Ce nombre est Ă©quivalent Ă  celui des annĂ©es prĂ©cĂ©dentes, dans un contexte pourtant très particulier que celui d’une annĂ©e 2020 touchĂ©e par la Covid-19. Les restrictions et les fermetures des Ă©tablissements de restauration ont eu une plus faible incidence sur le marchĂ© des canettes par rapport Ă  d’autres emballages. MĂŞme si le marchĂ© du hors domicile reste très important pour la boĂ®te boisson, car il reprĂ©sentait, en 2019, 21% des volumes de canettes, sa consommation «sur place» est beaucoup moins prĂ©gnante que pour d’autres emballages. En effet, la canette est sur-reprĂ©sentĂ©e en vente Ă  emporter, Ă  56% (vs 22% pour l’ensemble des emballages boissons), ce qui lui a permis d’être moins touchĂ©e par la crise que d’autres emballages boisson. De plus, beaucoup de restaurants se sont mis Ă  proposer des offres Ă  emporter incluant des canettes.

Extrait de la revue n° 656 - Mars 2021. Reproduction interdite sauf accord écrit d'Emballage Digest ou mention du support