Texte AlternatifL’idĂ©e semble simple et n’avait pourtant jamais Ă©tĂ© exploitĂ©e en France. La marque Francine se fait actuellement remarquer en rayon avec de la farine conditionnĂ©e en brique – une première en GMS. Le but : simplifier la cuisine au quotidien, notamment avec les enfants. La marque utilise le modèle VPack du fournisseur Italpack. Cette brique alimentaire en carton, dĂ©veloppĂ©e en collaboration avec Stora Enso et Galdi, fabricant de machines de remplissage, est une Ă©volution du produit Gable Top d’Italpack. Sa forme particulière en V et sa hauteur ont Ă©tĂ© Ă©tudiĂ©es pour optimiser son rangement dans les placards des consommateurs, et assurer une bonne maniabilitĂ© et stabilitĂ©. La brique est dotĂ©e d’un bouchon (produit avec du PE d'origine vĂ©gĂ©tale, provenant de dĂ©chets de canne Ă  sucre), et d’une fenĂŞtre graduĂ©e sur le cotĂ© permettant de visualiser le niveau de farine dans l’emballage, et/ou de mesurer la quantitĂ© de farine. Le VPack est principalement composĂ© de carton certifiĂ© FSC, avec une couche interne de PE pour assurer l’étanchĂ©itĂ© et prĂ©server la durĂ©e de conservation du produit.


Faciliter l’uverture et la fermeture des packs
Texte AlternatifAutre Ă©volution sur un produit alimentaire dont l’emballage reste inchangĂ© depuis des annĂ©es : le beurre ! Le fabricant de machines Alpma a mis au point la solution brevetĂ©e FreshPack pour le conditionnement du beurre – ou d’autres produits pâteux. Sur cet emballage, les attentes des consommateurs sont bien prĂ©sentes, notamment pour leur Ă©viter d’avoir les doigts gras lors de la manipulation de la plaquette. Le pliage spĂ©cifique du film, formant des rabats, permet une ouverture plus facile et propre. «Concrètement, le consommateur tire sur une languette au dos de l’emballage, ce qui dĂ©gage deux rabats sur chacun des cotĂ©s pour faciliter l’ouverture», explique Michael MĂĽller, directeur gĂ©nĂ©ral France d’Alpma. Contrairement Ă  l'emballage classique du beurre, FreshPack permet un scellage intĂ©gral qui assure ainsi une meilleure Ă©tanchĂ©itĂ©, et prĂ©serve mieux le beurre et ses arĂ´mes. La machine FreshPack assure les Ă©tapes de pliage du film, de remplissage et de scellage des produits pâteux Ă  une cadence de 250 emballages par minute. D’autres dĂ©clinaisons sont Ă  venir. «Une machine tourne en ce moment chez un client en Allemagne. Pour l’instant, elle utilise des films aluminium car nous n’avons pas eu de demandes pour des essais avec d’autres types de films, mais techniquement, d’autres matĂ©riaux pourraient ĂŞtre utilisĂ©s. Notre concept est très nouveau. La rĂ©action des industriels est positive. Il s’agit d’une rupture avec l’emballage traditionnel du beurre, il faut du temps pour qu’il soit adopté…», constate Michael MĂĽller.

Extrait de la revue n° 656 - Mars 2021. Reproduction interdite sauf accord écrit d'Emballage Digest ou mention du support