Texte Alternatif«Nous pouvons rĂ©aliser la sĂ©rialisation unitaire, en mode intĂ©grĂ©, de chaque dose comprenant l'impression en ligne et le contrĂ´le du code datamatrix avec de l'encre visible ou UV-visible, pour partager des informations avec les autoritĂ©s sanitaires, et ce Ă  chaque Ă©tape de la chaĂ®ne d'approvisionnement», prĂ©cise Nicolas Perrin, directeur de la filiale Antares Vision France. La machine est Ă©galement capable d'effectuer une large gamme de contrĂ´les : prĂ©sence de particules Ă  l'intĂ©rieur du produit ; inspection de corps Ă©trangers ; contrĂ´les du niveau de remplissage ; dĂ©tection des dĂ©fauts de surface et fonctionnels du contenant et application et vĂ©rification de l'Ă©tiquette. L'inspection visuelle est rĂ©alisĂ©e grâce Ă  des systèmes de vision de pointe.

Texte AlternatifChaque caméra haute résolution est programmée avec des algorithmes permettant de reconnaître des défauts spécifiques à la fois du contenant et du contenu. Équipée d'un matériel de traitement d'image exclusif, la machine d'inspection fournit des analyses statistiques précises qui aident à identifier l'origine du rejet. Grâce à l'application de ces hautes technologies, les produits lyophilisés peuvent également être inspectés. Un avantage alors que l’industrie pharmaceutique s'attend à ce que l'utilisation de produits lyophilisés soit bientôt adoptée dans la production des vaccins Covid-19. «La pandémie a accéléré l'utilisation et l'expérience des nouvelles technologies, souligne Emidio Zorzella, pdg d'Antares Vision. Il est très important que la sécurité des personnes soit prise en compte. Aujourd'hui plus que jamais, la technologie doit contribuer à réduire les conséquences de cette crise sanitaire. Nos solutions contribuent à l'intégrité des vaccins et à la transparence de la chaîne de distribution. Dans cet esprit, nous explorons avec IBM et la Fondation Linux, comment la technologie de stockage et de transmission d'informations peut être davantage sécurisée tout au long de la chaîne d'approvisionnement des vaccins».

Extrait de la revue n° 658 - Mai 2021. Reproduction interdite sauf accord écrit d'Emballage Digest ou mention du support