En 2021, notre comité RSE a souhaité faire remonter toutes les bonnes pratiques et scénarios étudiés par les adhérents. L’Institut du Commerce s’est alors mis au travail avec Réseau Vrac, des marques, des enseignes et un panel d'experts de l'économie circulaire, du parcours d'achat et de la logistique retour pour consigner dans un guide pédagogique inédit les choix stratégiques et opérationnels que les acteurs du commerce doivent prendre face aux enjeux écologiques, économiques et réglementaires.

Notre « Guide de la vente en vrac et du réemploi des contenants » qui paraîtra mi-octobre explicite les 10 clés pour développer une offre qualitative en vrac et en contenants réemployables. Nos travaux collaboratifs ont, en effet, montré que ces deux axes vertueux sont indissociables pour le commerce de demain. Notre Guide est destiné à accompagner les acteurs dans leur nouvelle approche qui nécessite d’intégrer l’écoconception dans tous les processus de l’entreprise et de revisiter les 4 « P » du mix marketing pour les rendre cohérents avec les enjeux de l’économie circulaire : produit-prix-promotion-place.

En magasin, le développement du vrac et des contenants réemployables suppose de concevoir un parcours d’achat dédié pour créer une expérience consommateur qui l’encourage à se tourner vers l’économie circulaire, incluant un retour possible d’un point de collecte pour recyclage, réemploi ou réparation. La réussite nécessite la formation et l’implication des équipes en magasin pour accompagner et encourager les consommateurs. Elle suppose également de faire évoluer le modèle d’organisation logistique pour inclure les étapes de logistique retour en vue de la collecte, du nettoyage, du transport et du remplissage des contenants/emballages.

Un chapitre de notre « Guide de la vente en vrac et du réemploi des contenants » est également consacré à la maîtrise de la chaîne de responsabilité sanitaire pour les marques et les enseignes, qui constitue une pierre angulaire absolument essentielle. La vente en vrac et le réemploi des contenants impliquent de mettre en place des protocoles sérieux et certifiés de nettoyage, stockage et conservation dans les meubles de distribution de vrac. Au-delà de cet aspect back-office, cette forme de vente implique aussi en magasin une démarche d’accompagnement positif des consommateurs les plus engagés qui souhaitent se faire servir avec leurs contenants personnels.

Autant d’étapes aussi incontournables que complexes qui ont été étudiées par nos entreprises membres ces trois dernières années au sein de l’Atelier « Parcours d’achat écoresponsable » et du Groupe de Travail « Logistique retour au service de l’économie circulaire ». Comme sur d’autres thématiques au cÅ“ur du commerce de demain, l’Institut du Commerce a réussi à coconstruire en toute neutralité des solutions concrètes et innovantes pour le développement du vrac et du réemploi, qui répondent aux enjeux communs de tous les intervenants du secteur de la consommation alimentaire, dans un esprit d’ouverture et de progrès et dans un cadre déontologique accepté par tous.

Extrait de la revue n° 661 - Septembre 2021. Reproduction interdite sauf accord écrit d'Emballage Digest ou mention du support