Texte AlternatifL’upcycling est, par exemple, au cĹ“ur de la dĂ©marche du papetier Favini. La nouvelle gamme Tree Freeest ainsi composĂ©e de 75% de bambou certifiĂ© FSC et de 25% de linters de coton, des fibres courtes de coton inutilisables dans la fabrication textile. Le papier carbone neutre offre l’apparence d’un papier classique, blanc ou ivoire, Ă  la surface lisse facile Ă  imprimer. Pour Icma Sartorial Paper, Ă©co-conception rime avec «less is more». La sociĂ©tĂ© italienne a dernièrement lancĂ© sa collection Kind, un papier 100% recyclĂ©, recyclable et responsable, dont le procĂ©dĂ© de fabrication se veut plus Ă©conome en Ă©nergie, eau et en Ă©missions de CO2. Autres spĂ©cificitĂ©s : les papiers sont rĂ©alisĂ©s sans chlore et blanchiments optiques, aucun dĂ©sencrage n’est effectuĂ© pour les papiers bruns et noirs. Sur le stand de la Papeterie de MontsĂ©gur, Ă©tait mis en avant le «premier papier de soie 100% certifiĂ© FSC», qui trouve sa place dans diffĂ©rents types d’applications : coffrets, produits cosmĂ©tiques ou mĂŞme pour garnir des boĂ®tes de popcorn. DĂ©clinĂ© dans près de 240 coloris, le papier est dĂ©corĂ© par flexographie Ă  encre aqueuse. Ce procĂ©dĂ© renforce les propriĂ©tĂ©s 100% recyclables, biodĂ©gradables et compostables industriellement et Ă  domicile de ce papier de soie.

Texte AlternatifDu cĂ´tĂ© des rubans, Neyret a su Ă©toffer son portefeuille au fil des annĂ©es avec un large panel de matĂ©riaux : coton biologique certifiĂ© GOTS, Tencel biodĂ©gradable et compostable, polyester recyclĂ© ou lin cultivĂ©. Dernières nouveautĂ©s : des rubans aux fibres naturelles et biosourcĂ©es comme le lin, le chanvre ou encore le jute, ou d’origine animale (laine, cachemire, soie). Ou encore le ruban S-cafĂ©, composĂ© Ă  5% de marbre de cafĂ© et Ă  95% de bouteilles recyclĂ©es. Dans le mĂŞme esprit, le ruban Seacell intègre 4% d’algues maritimes et 96% de bio-cellulose. Chez Sin Rejac, l’on planche au dĂ©veloppement d’un ruban Tencel intĂ©gralement fabriquĂ© Ă  partir d’eucalyptus, une nouvelle piste de ressource biodĂ©gradable apportant une grande finesse au tissage.

Texte AlternatifLes autres matériaux ne sont pas en reste. Chez Heinz Glas, la rechargeabilité est à l’honneur. Pour l’Eco Powder Compact, le verrier a collaboré avec la division Heinz Plastics pour mettre au point un boitier combinant verre et plastique. La base du boitier est en verre pressé-soufflé et accueille la recharge compact teint. Sur cette base, vient se visser la partie supérieure du boitier plastique équipé d’un couvercle PP et d’un miroir interne.

Texte AlternatifDu cĂ´tĂ© des solutions mĂ©talliques, g.Pivaudranpoursuit ses tentatives d’intĂ©gration d’aluminium recyclĂ© dans ses dĂ©veloppements. «Nous menons des essais avec une nouvelle qualitĂ© d’aluminium afin d’obtenir des niveaux de brillance et d’élasticitĂ© proches de ceux qu’offre l’aluminium non recyclĂ©. L’autre point clef reste le sourcing. Nous devons trouver une filière de recyclage capable d’assurer des approvisionnements stables en quantitĂ© mais aussi et bien sĂ»r en qualité», prĂ©cise HervĂ© Delaigue, directeur commercial et dĂ©veloppement de g.Pivaudran. Ă€ terme, l’objectif est de pouvoir proposer aux marques des solutions en intĂ©grant de l’aluminium recyclĂ© dans les pièces embouties produites, sans limiter les possibilitĂ©s de transformation avancĂ©e qu’offre ce matĂ©riau. Sur le stand de Sintermat, le visiteur pouvait Ă©galement dĂ©couvrir de nouvelles tĂŞtes de bouchon dĂ©diĂ©es aux spiritueux, aux produits cosmĂ©tiques et Ă  la parfumerie en matière 100% naturelle : cosse de cacao, cafĂ©, cuir, sarment de vigne, drèche, genĂ©vrier, …

Texte AlternatifEnfin, en dĂ©coration, Kurz a dĂ©voilĂ© son nouveau mode transfert de dĂ©cors Ă©co-conçu pour rĂ©pondre aux exigences en matière de recyclabilitĂ© et d’économie circulaire, oĂą le film PET ne sert que de support intermĂ©diaire. «Un carton de 250 g dĂ©corĂ© sur 100% de sa surface resterait en dessous du seuil des 1%. Cette dorure, 6000 fois plus fine qu’un cheveu, est composĂ©e d’une couche de 2 Ă  4 microns de laque sur une couche de 0,02 micron d’aluminium», souligne Alexis Tonneau, chef de projet dĂ©veloppement durable au sein du dĂ©partement graphique chez Kurz. Autre avantage : une fois le procĂ©dĂ© terminĂ©, le film rĂ©siduel de transfert peut ĂŞtre rĂ©cupĂ©rĂ© et valorisĂ© grâce Ă  Kurz Recosys, en un matĂ©riau de moulage par injection appelĂ© Recopound.

Texte AlternatifEnfin, comme Ă  chaque Ă©dition, le Luxe Pack Ă©dition spĂ©ciale a dĂ©cernĂ© son Green Award au fournisseur de papier et de solutions d’emballage Procoppour sa collection Bio Cycle et ses cinq variĂ©tĂ©s aux fibres exclusives. Le papier Chlorophylle, Ă  l’herbe coupĂ©e et sĂ©chĂ©e pour une structure Ă  longues fibres ; BlĂ©, composĂ© de 50% de cellulose de paille de blĂ© et 5% de paille non transformĂ©e au toucher et aspect unique ; Cannabis, Ă  base de chanvre et de cellulose de cannabis cultivĂ© en Europe ; Coton, combinaison de coton et de cellulose vierge certifiĂ©e FSC ; et RecyclĂ© composĂ© de 100% de cellulose recyclĂ©e.

Extrait de la revue n° 661 - Septembre 2021. Reproduction interdite sauf accord écrit d'Emballage Digest ou mention du support