Texte AlternatifLongtemps considĂ©rĂ© comme une tâche simple suscitant peu l’attention des fabricants de machines d’emballage tout comme des clients finaux, l’encollage des Ă©tuis est devenu depuis quelques annĂ©es une mĂ©canique de haute prĂ©cision et un vĂ©ritable enjeu. La «faute» notamment Ă  la rĂ©glementation europĂ©enne qui incite Ă  une utilisation moindre du plastique, constituant principal des adhĂ©sifs industriels, et Ă  la sobriĂ©tĂ© Ă©nergĂ©tique, paramètre important pour la colle chaude. Celle-ci est justement privilĂ©giĂ©e par les clients, au dĂ©triment de la colle froide, pour le formage des Ă©tuis comme pour leur fermeture. «Avec le hot melt, le temps d’ouverture est très court. Entre le moment de formage du carton et celui oĂą il est libĂ©rĂ© sur la ligne, il ne se passe que quelques centaines de millisecondes. Alors que pour la colle froide, le dĂ©lai d’ouverture est beaucoup plus long. C’est bien mieux pour la frĂ©quence d’assemblage des cartons. Quant Ă  la fermeture de l’étui, nous utilisons aussi de la colle chaude. Il peut toutefois exister une combinaison avec de la colle froide pour ajouter un mĂ©canisme d’inviolabilitĂ© car elle a une meilleure adhĂ©rence», explique Fabrice Valot, directeur des ventes Packaging Solutions de Nordson, le fabricant amĂ©ricain d’équipements pour la dĂ©pose d’adhĂ©sifs. Jean-Marie Schmidt, directeur gĂ©nĂ©ral de Baumer HHS, estime Ă©galement que le double encollage chaud-froid a ses vertus pour la fermeture, pratiquĂ©e de manière systĂ©matique dans la pharmacie et seulement dans la cosmĂ©tique pour les produits très onĂ©reux dont on veut assurer le client de l’authenticitĂ©. Mais il reconnaĂ®t que le choix du marchĂ© n’est pas celui-lĂ  : «une directive de l’Union europĂ©enne exige un tamper evidence, mais elle reste vague sur le plan technique et parle juste de preuve d’effraction. La majoritĂ© de nos clients utilisent donc uniquement de la colle chaude alors qu’elle est rĂ©activable : il suffit de faire fondre la colle pour ouvrir l’étui sans effraction. Au contraire, avec le collage Ă  froid, vous ĂŞtes obligĂ© de dĂ©chirer l’étui pour l’ouvrir. Il n’existe pas, pour autant, de tendance sur le double encollage. La plupart des clients cherchent, avant tout, la solution la moins chère et aussi la plus simple techniquement car le double encollage demande plus de modifications sur les machines d’emballage».

Pistolet : optimisation continue
Le problème de cette hot melt, que l’on applique avec des pistolets, est qu’elle est très consommatrice d’énergie (fonctionnement du pistolet, fonte de la colle). Un choix va d’abord devoir ĂŞtre fait entre l’application par un pistolet Ă©lectrique, idĂ©al pour des points de colle, ou Ă©lectropneumatique, plus adaptĂ© Ă  un trait de colle. Baumer HHS met en avant la première solution. «Notre modèle Tesla est parfait pour faire des points de colle Ă  haute cadence en rafale, de l’ordre de 135 Ă  600 points/seconde. L’appareil consomme moins d’énergie qu’un pistolet pneumatique car il n’y a pas d’air comprimĂ©. Passer d’une ligne continue Ă  des points constitue aussi une Ă©conomie en quantitĂ© de colle de l’ordre 50 Ă  70%. Or le pneumatique n’est pas adaptĂ© pour faire de la rafale de points», indique Jean-Marie Schmidt. La solution Ă©lectrique prĂ©sente un autre avantage selon lui : «par rapport au pistolet Ă©lectropneumatique, la durĂ©e de vie est 10 Ă  50 fois supĂ©rieure. Le coĂ»t de maintenance et des pièces dĂ©tachĂ©es est beaucoup moins Ă©levé». Dernier point positif de ce tout nouveau pistolet Tesla: une utilisation beaucoup plus simple qui aboutit Ă  une baisse de prix : «nos modèles Ă©lectriques antĂ©rieurs n’étaient pas utilisĂ©s sur les machines car ils nĂ©cessitaient l’usage d’une carte Ă©lectronique amplificatrice, ce qui en augmentait fortement le coĂ»t. Le système Tesla est utilisable en 24 volts et installĂ© sans modification de la ligne. Il est mĂŞme possible de n’acheter qu’un pistolet et de le faire fonctionner sur des Ă©quipements (tuyau, fondoir) qui ne sont pas de marque Baumer HHS».

Extrait de la revue n° 661 - Septembre 2021. Reproduction interdite sauf accord écrit d'Emballage Digest ou mention du support