Texte Alternatif

A noter, l’achat de deux étuves, combiné à la ligne de regranulation, permet à Agriplas-Sotralentz Packaging d’extraire les COVs et les allergènes, des traces qui peuvent parfois persister après le recyclage et malgré le lavage.

«L’acquisition de cette machine de granulation, décision stratégique, est un investissement important, mais qui sera très vite rentabilisé. Le recyclage est une opportunité pour nous démarquer de la concurrence en proposant des produits différenciés et qui répondent aux attentes du marché», explique Thibaud Durand, Directeur Général, Agriplas-Sotralentz Packaging.

Cette machine de granulation de paillettes recyclées, déjà à l’œuvre sur le site Agriplas-Sotralentz Packaging de Drulingen, en Alsace, permet d’internaliser une partie de la valorisation de la matière recyclée. «Concrètement, la matière plastique broyée est placée dans un fourreau chauffant pour y être fondue à haute température. La matière fondue est ensuite récupérée sous formes de joncs de plastique puis elle est coupée et refroidie dans l’eau pour former des granulés. Ces granulés, après une dernière étape d’étuvage, sont la matière première secondaire que nous employons ensuite pour produire de nouveaux emballages sur nos trois sites», détaille Sabrina Molac, Directrice de l’Excellence Opérationnelle, Agriplas-Sotralentz Packaging.

Objectif de la filiale du groupe Roullier : intĂ©grer 25% de matières recyclĂ©es d’ici 2025, ventilĂ©es entre des emballages issus de la technologie tri-couche, d’autres Ă  50%, et jusqu’à 100% pour certains. L’investissement permettra donc d’anticiper la future obligation d’utiliser dès 2025 au moins 25% de plastiques recyclĂ©s dans leurs emballages.

Reproduction interdite sauf accord Ă©crit d'Emballage Digest ou mention du support