Texte Alternatif

Selon le Pew Charitable Trust, la pollution plastique pourrait diminuer de 80% d’ici à 2040, mais le chemin à parcourir est encore long. Cela suppose de trouver des alternatives tout aussi flexibles, hygiéniques, légères, esthétiques et peu coûteuses que les polymères.
Pour l’heure, une grande partie des efforts porte donc sur une utilisation raisonnée du plastique au travers du prisme des 4R (Réduire, Recycler, Réutiliser, Réparer).

En complément des initiatives déployées par l’agroalimentaire et les industries de grande consommation notamment pour réduire le plastique (réduction du poids, nouvelles compositions, emballages refermables et réutilisables …), les chaînes d'emballage novatrices, la robotique et l'intelligence artificielle apportent des solutions tangibles pour accompagner les industriels, petits et grands, dans leurs efforts tout en répondant aux exigences légales et clients.

L’automatisation, pilier de la production d’emballages plus durables
Lorsque la composition des matériaux change, la surveillance en temps réel des machines de moulage, remplissage et scellage est indispensable pour veiller au respect des performances et garantir un produit aligné avec les spécifications (intégrité, couleur, forme). Les systèmes de vision novateurs constituent alors un élément clé.

La collecte des données (épaisseur du matériau, temps de contact, températures …), toujours en temps réel, est également un point crucial pour s'assurer à tout moment que l'emballage réponde à ses objectifs. Cette surveillance implique de recourir à des solutions d’automatisation. À l'avenir, de plus en plus de processus d'IA seront donc intégrés au contrôleur.
Le contrôle strict de la température et des mouvements est également essentiel pour s’assurer de l’intégrité et de la stabilité des processus d’emballage.

Quant Ă  la communication optimale entre les systèmes, elle est vitale pour maintenir la rĂ©pĂ©tabilitĂ© des tâches de fin de ligne. L’enjeu, avec la rĂ©duction des emballages, est de « voir » les produits qui entrent dans la zone d'emballage et d’assurer une communication fluide et rapide entre le système de traitement d'image, le convoyeur et le robot, tout en maintenant la juste cadence.
Enfin, pour prévenir l’augmentation des déchets et des temps d’arrêt sur les stations de scellage, des servomoteurs haute résolution sont fortement préconisés.
Produire mieux et durable repose bien entendu Ă©galement sur le choix du bon expert en automatisation.

Omron accompagnateur d’excellence industrielle et de croissance
A titre d’exemple, pour satisfaire aux besoins d’une production en constante augmentation, une société de biscuits personnalisés, a fait le choix d’une collaboration conjointe avec Omron, expert de l'automatisation industrielle, et l’intégrateur Machine Smart pour l’accompagner dans son processus d’industrialisation. En conservant le positionnement à l’origine de la notoriété de l’entreprise (produits sains, circuits courts d’approvisionnement, emballages zéro plastiques recyclables, biodégradable et compostable), le dispositif inclut de nouveaux matériaux d’emballage (film cellulosique biosourcé à base de fibres de bois pour les biscuits individuels) induisant des réglages spécifiques du système d’automatisation, de nouveaux savoir-faire et apprentissages garantissant la qualité de scellage, l’intralogistique et la conservation des produits.

www.omron.fr

Texte Alternatif