Texte Alternatif

Texte Alternatif«On est à plus de 40% d’augmentation des coûts de production globaux pour l’emballage plastique depuis le début de la période Covid. C’est un véritable coup de massue supplémentaire pour une industrie engagée dans un processus de transformation circulaire sans précédent», souligne Christian Théry (photo), président d’Elipso.

Principale cause pointée du doigt : une explosion sans précédent des tarifs de l’énergie. Une majorité de TPE/PME utilisent un dispositif leur permettant d’acheter de l’énergie à moindre coût sur les créneaux où la demande est la plus faible (dispositif ARENH*). En raison de ces fortes tensions, et malgré une augmentation du plafond ARENH de 100 TWH à 120 TWH pour 2022 qu’Elipso salue, ces fluctuations à la hausse perturbent sans cesse toute programmation d’activité en obligeant à réévaluer constamment le poste de dépense lié à l’électricité.

La filière appelle à une plus grande visibilité sur les prix de l’énergie notamment électrique, à une approche plus long terme à horizon 2023/2024 afin de poursuivre sereinement son activité mais aussi piloter les choix d’investissements. «Notre industrie a un besoin pressant de visibilité, d’une stabilité garantie sur le long terme si elle veut atteindre ses objectifs. L’emballage doit pouvoir continuer d’assurer son rôle de protection pour l’ensemble des produits mis en marché par nos clients», selon Christian Thery.

*L'ARENH est un dispositif qui permet à tous les fournisseurs de s'approvisionner en électricité auprès d'EDF dans des conditions fixées par les pouvoirs publics.

Reproduction interdite sauf accord écrit d'Emballage Digest ou mention du support