Texte Alternatif

En effet, arrive en premier lieu, l’aspect financier (bon rapport qualité-prix, prix abordable, promotion), la sensorialité (parfum et texture agréables, etc.), la naturalité, l’efficacité et le Made in France. Par ailleurs, 82% des acheteurs attendent des marques qu’elles proposent des emballages respectueux de l’environnement, mais que ce n’est pas à eux de payer. Parmi les caractéristiques attendues par les consommateurs, sont citées la praticité à l’ouverture et fermeture mais également un dosage facile du produit. Ainsi, un emballage 100% recyclable ou rechargeable apparait comme une solution pertinente pour les acheteurs de produits d’hygiène-beauté, au 2ème rang des priorités à mettre en place pour favoriser le développement durable selon eux.

Texte Alternatif

Par ailleurs, 2/3 des acheteurs déclarent trier systématiquement le suremballage et le contenant de leurs produits d’hygiène, un peu moins pour les parfums et le maquillage. L’étude met cependant en exergue une méconnaissance des aides au tri. En effet, la majorité d’entre eux n’a pas une bonne connaissance des symboles représentant les matières et les consignes de tri sur l’emballage, ainsi que des éléments pouvant empêcher leur tri.

Reproduction interdite sauf accord écrit d'Emballage Digest ou mention du support