Texte Alternatif

Elle répond à une demande progressive d’usage et d’intégration de matières premières recyclés (MPR). Les plasturgistes français se sont, en effet, engagés à intégrer des quantités croissantes de MPR afin d’atteindre le seuil de 20% en 2025. Il devient indispensable de prouver la quantité de MPR incorporée dans les produits. Pour répondre à cette exigence, la certification «Incorporation de Matières Plastiques Recyclées» permet d’attester du volume global de matières plastiques recyclées intégrées à l‘échelle d’un site de production, mais également de pourcentages de MPR dans un produit.

Dans ce cadre, le LNE réalisera des audits en toute objectivité et indépendance sur les sites des industriels souhaitant obtenir cette certification afin de valider les valeurs déclarées.

Le lancement de cette nouvelle certification, dont les premiers audits sont planifiés dès mars 2022, s’inscrit dans le cadre d’un contrat de partenariat signé entre Thomas Grenon, directeur général du LNE, et Luc Uytterhaeghe, directeur général d’IPC. Celui-ci constitue une première étape d’une collaboration sur le long terme entre deux organismes complémentaires qui mettront en commun leurs compétences sur les différents domaines autour de la certification dans le domaine de la plasturgie.

Reproduction interdite sauf accord écrit d'Emballage Digest ou mention du support