Texte AlternatifA moyen terme, cette union des compétences devra permettre d’investir dans une nouvelle scierie de moyen et gros bois (200 à 1000 mm), en vue de moderniser et de tripler la production actuelle de Synergie et atteindre une capacité annuelle minimale de 85 000 m3. Soit un investissement de plus de 15 millions d’euros sur une durée de trois ans. Située au centre de la France, au cœur de plusieurs massifs et à proximité immédiate des axes routiers, Synergie s’étend sur 13 hectares et bénéficie d’une réserve foncière de 8 hectares. «Cette association est la suite logique d’un partenariat de longue date entre nos deux groupes, PGS étant également le plus important client des scieries du groupe Tartière. C’est aussi et avant tout, une relation humaine qui s’est forgée au fil du temps avec Luc Grauwet et Jean-Louis Louvel, respectivement CEO et Président Fondateur du groupe PGS», a expliqué Stéphane Tartière. Pour renforcer encore plus leurs liens avec un objectif de réciprocité, un accord a été également conclu pour que le groupe PGS entre d’ici deux ans dans le capital du groupe Tartière. «Le cœur de métier du groupe PGS est la fabrication et le reconditionnement de palettes bois. Nos scieries intégrées d’une part et nos rapprochements capitalistiques avec certains de nos plus gros fournisseurs sont extrêmement stratégiques pour accompagner le développement de PGS et surtout pour garantir au marché et à nos clients la sécurisation de la matière première avec une logique de circuit court en favorisant des approvisionnements de proximité», a ajouté Luc Grauwet.

Extrait de la revue n° 664 - Décembre 2021/Janvier 2022. Reproduction interdite sauf accord écrit d'Emballage Digest ou mention du support