Supporté par Citeo, Federec, Metsä et ilec, le concours n’a pas pu se tenir en présentiel au vu du contexte sanitaire actuel. A défaut de pouvoir défendre leurs dossiers sur scène, un jury d’experts a statué, après de vifs débats, sur les trois projets les plus aboutis que sont :

Texte Alternatif

• 1, 2, 3, PliĂ© prĂ©sentĂ© par Enola Le ClĂ©ac’h, Eloise Daher et Alexandra BĂ©bin du LycĂ©e des MĂ©tiers Le Paraclet Ă  Quimper. Celui-ci propose un emballage recyclable pour une chemise bien pliĂ©e. Avantages : prĂ©sentation Ă  la vente en linĂ©aire, rangement dans la penderie du consommateur, transport dans la valise du voyageur. Responsable pĂ©dagogique : Sandrine JĂ©rĂ´me-Geldy.

Texte Alternatif

• Smart Packaging dĂ©veloppĂ© par Logane Edmond, Maryam Hazot et Lisa Maufroy de l’IUT de Reims est un emballage de e-commerce qui passe de mains en mains, de consommateur Ă  consommateur. Emballage rĂ©utilisable, il est aussi communicant au sein de la communautĂ© d’acheteurs sur ces rĂ©seaux de produits de seconde main. A la fin de ses nombreuses expĂ©ditions, il est recyclable. Responsable pĂ©dagogique : Ahmed Tara.

Texte Alternatif

• Greed imaginĂ© par Simon Crasset, Thomas Delepine et Corentin Hourlier Ă©galement de l’IUT de Reims est un emballage dĂ©odorant Ă  bille rĂ©utilisable grâce Ă  des recharges. Point fort : une gestuelle consommateur simplifiĂ©e ainsi qu’un impact environnemental de l’emballage divisĂ© par deux (pour l’impact GES) et des Ă©conomies Ă  la clĂ© pour l’usager. Responsable pĂ©dagogique : Ahmed Tara.

Reproduction interdite sauf accord Ă©crit d'Emballage Digest ou mention du support