Texte AlternatifDe la famille des PHBH (polyhydroxybutyrates), ce dernier est fabriquĂ© par biosynthèse, Ă  partir d’une fermentation d’huiles vĂ©gĂ©tales par le biais de micro-organismes. Sa dĂ©gradation se fait aussi bien en conditions aĂ©robies ou anaĂ©robies, dans les sols et l’eau. L’investissement annoncĂ© est estimĂ© Ă  15 milliards de yen, soit environ 110 millions d’euros. Objectif : passer actuellement des 5 000 tonnes de production annuelle Ă  une capacitĂ© totale de 20 000 tonnes par an. DĂ©jĂ  utilisĂ© pour la production de pailles, couverts, capsules de cafĂ©, sacs et films – reprĂ©sentant Ă  elles seules plus de 5 millions de tonnes par an – Green Planet™ «pourrait remplacer Ă  terme environ 25 millions de tonnes de produits plastiques traditionnels Ă  usage unique par an dans le monde entier», estime Kaneka. La livraison de l’usine est programmĂ©e en janvier 2024. Enfin, souhaitant se tourner vers une consommation de plus en plus locale, le groupe prĂ©voit d’augmenter sa capacitĂ© de production de Green Planet™ en Europe et en AmĂ©rique, oĂą la demande est Ă©galement en hausse.

Extrait de la revue n° 665 - Février 2022. Reproduction interdite sauf accord écrit d'Emballage Digest ou mention du support