Texte Alternatif

D’après les tests menés par Domino, les films NatureFlex™ ont montré que le codage laser montre d’excellents résultats sur les films flexibles compostables, combinant blancheur et brillance. Les marques peuvent ainsi ajouter des codes simples sur les films, comme par exemple, la date limite de consommation ou les codes de lot, ainsi que des designs et des messages plus complexes, y compris des graphiques et des codes 2D scannables.

«En nous basant sur notre analyse, nous avons constaté que les films NatureFlex™ peuvent être efficacement codés avec le DI20i lorsqu’ils passent à de très grandes vitesses de production, si nécessaire», explique Dr Stefan Stadler, Team Leader de la Laser Academy de Domino.
«Les marques sont constamment à la recherche de moyens innovants pour communiquer avec leurs consommateurs sur nos films renouvelables et compostables. Cette nouvelle méthode de codage va permettre d’inclure sur le film un message simple destiné aux consommateurs, sans avoir recours à l’impression», ajoute Amaia Cowan, responsable du développement commercial chez Futamura.

Lancés en 2002, les films sont non seulement dérivés de la cellulose renouvelable, répondant à toutes les normes mondiales de compostage industriel, y compris la norme EN13432, mais sont également certifiés compostables à domicile (OK Home Compost). Ils sont commercialisés dans plus de 100 pays dans le monde.

Reproduction interdite sauf accord Ă©crit d'Emballage Digest ou mention du support