Texte AlternatifTexte AlternatifLes substituts sont-ils plus sûrs ? La Commission européenne a publié, en octobre dernier, sa stratégie pour la maitrise des substances chimiques. Les substances suspectées d’agir comme perturbateurs endocriniens, qui peuvent entrer dans la fabrication des emballages et notamment dans le cadre du contact alimentaire ou des dispositifs médicaux, sont dans le viseur de la Commission.